J’ai commencé à utiliser l’informatique il y bien longtemps : dès que le premier Amstrad est sorti… A l’époque, il n’y avait pas de disque dur et il fallait charger le système (oui, le SYSTEME entier…) en mémoire vive à partir d’une disquette avant de se mettre à travailler. C’était tout de même assez rapide, plus en tout cas que les versions successives de Windows… Quand aux logiciels, quelques pages de code et c’était baché…

Je ne sais pas si vous avez remarqué le poids exponentiel qu’occupent vos programmes aujourd’hui, au fil des versions, dont on peut se demander s’ils évoluent vraiment où si on les bourre d’octets juste pour pouvoir remplir les nouveaux supports, de plus en plus gros. J’aimerais qu’on m’explique ce qui occupe tant de place aujourd’hui dans un traitement de texte ou un tableur, au point de remplir un CD ROM entier voire un DVD ? Quel desassembleur pervers découvrira enfin au sein du programme les milliards de ligne de code répétitif, façon écrivain du film Shining, genre, « je suis un gros et génial programme… Je suis un…, et qui ne servent à rien ?