L’émission

Décors sublimes, forcément sublimes…

A ce jour, il n’existait pas en France d’émission de télévision exclusivement consacrée au voyage-plongée de loisir. La chaîne Voyage, Aronnax Program et Francis Le Guen ont relevé ce défi qui a rencontré l’aval du public et de la critique lors de la diffusion des dix premiers épisodes.
Les océans, les mers, les lacs et les rivières sont parmi les derniers espaces de liberté de notre planète. Ils sont aussi les réserves d’une faune spectaculaire, plus accessible qu’on ne peut le croire. En vacances, ou le temps d’un week-end, en France ou à l’autre bout du monde, l’émission propose à TOUS de « voir la vie en bleu ».
Nous nous sommes donc attachés à définir un guide pratique, ludique et prescripteur, qui soit un véritable outil pour les plongeurs débutants ou confirmés, et une réelle interface entre ces derniers et les professionnels : voyagistes, fabricants, magasins, centres de plongée, moniteurs.

Depuis le début de cette série télévisée, nous avons voulu présenter les écosystèmes les plus variés de notre « Planète-Mère » : des destinations incontournables comme la Mer Rouge, la Corse ou les Maldives, mais aussi plus confidentielles telles le Cap-Vert, les îles secrètes des Philippines, le Sultanat d’Oman, les Antilles Néerlandaises, et désormais les Bahamas, les Marquises, l’île Maurice, La Réunion, la Polynésie, le Yucatan,… Dix nouveaux sites exceptionnels à découvrir avec leurs « consommateurs » que sont les plongeurs de loisir et les peuples marins. A l’aube du troisième millénaire il nous est aussi apparu utile de faire un point sur l’état « sous-marin » et côtier de la planète. Ainsi, trou d’ozone, déforestation, réchauffement de la planète, sur-pêche, mort du corail sont des thèmes abordés au gré des voyages et des situations…

La plongée : c’est très simple !

Dans chaque émission nous partirons à la rencontre d’une zone géographique précise et d’un personnage emblématique qui sera notre guide. Il s’agit de s’appuyer sur la beauté d’un site et la passion d’un homme pour illustrer quelques grands principes de plongée liés au matériel ou à la technique pure. Le temps de la contemplation, indissociable de l’univers sous-marin, est ainsi étroitement lié à celui de la rencontre, de la découverte ou de l’explication.

Cette série documentaire de 30 x 26 minutes s’adresse à tous : ceux que l’univers sous-marin attire ainsi que les téléspectateurs-plongeurs. Il s’agit d’un véritable carnet de plongée en vidéo, animé par Francis Le Guen à la fois voyageur et plongeur, mais aussi et surtout le « grand frère », le compagnon de plongée, celui qui saura vous tenir la main ou attirer votre attention sur un détail dissimulé.

Décortiquer la plongée pour en faire ce qu’elle aurait toujours du être : une fantastique activité de loisir et de nature ! Quand la technologie permet un regard unique sur la planète mer…

Le carnet de plongée

« C’est ce petit passeport dont le plongeur ne se sépare jamais. Il y consigne toutes ses explorations ainsi que ses observations, et même ses rencontres… Certains carnets sont épais, débordants d’aventures passées, témoins d’une expérience irremplaçable : leurs propriétaires seront souvent nos personnages de rencontre, nos références. D’autres carnets sont presque neufs, le vôtre par exemple… Mais les pages vierges appellent à découvrir ou renouveler ces sensations magiques vécues dans les trois dimensions de l’espace liquide… ».

La plongée sous-marine est en passe de devenir un loisir aussi prisé que le ski ou la planche à voile.  Praticable seul, entre amis, en couple ou en famille elle renvoie à une notion de plaisir intense liée à la découverte d’un autre monde.

Un « diving movie »

LE PAYS – LE VOYAGE
Les hauts lieux à ne pas manquer. La place de l’eau et de la mer dans l’environnement évoqué (mythologie, géographie, histoire, économie, géologie,…).

LES PERSONNAGES
Tout au long de la série, rencontre avec les acteurs du site, qui guident ou témoignent (scientifique, historien, pêcheur,…).

LA PLONGEE DECOUVERTE
Présentation élémentaire des paysages subaquatiques des sites évoqués (faune, flore, relief,…).

LA PLONGEE THEMATIQUE
Plongée axée sur le thème de l’émission, en fonction de l’écosystème et des particularités locales (espèces rares, épaves, grottes, plongée de nuit, dans le courant,…).

LA PLONGEE PLUS
C’est le jardin secret de Francis : des plongées plus « secrètes », plus difficiles, parfois aussi en eau douce,… Toujours étonnantes…

LES CONSEILS
Au cours de l’action, en fonction des conditions rencontrées, illustration de quelques techniques, avec explication d’un point de physiologie essentiel, d’une pièce d’équipement, ou d’un comportement, en privilégiant systématiquement la « fonction d’usage ».

L’AURIEZ-VOUS VU ?
Découvrir des espèces trop discrètes pour être remarquées par un plongeur averti, mais néanmoins passionnantes. Notions de biologie marine et d’écologie, à l’aide d’expériences pratiques.

Un cours de plongée vivant

Pas de voyage sans « petit truc » découvert, sans expérience nouvelle acquise. Il en est de même ici. Francis retrouve ses yeux de novice pour des plongées-découverte qui se veulent autant de baptêmes pour les téléspectateurs.

Explications en situation sur les principes de la plongée, détails de comportement, de techniques, d’équipement, tous ces conseils que le moniteur n’aura peut-être pas le temps de vous donner…Plus quelques astuces glanées pendant près de vingt ans de pratique : Francis vous apprend à se lester correctement, à évoluer en parfait équilibre, à se mettre à l’eau d’un bateau, à plonger de nuit, dans le courant, dans les grottes et les épaves ; mais aussi à approcher les dauphins, les baleines,…On comprend enfin comment fonctionne un détendeur ; pourquoi le mal d’oreilles n’est pas une fatalité ; comment lutter contre le mal de mer…

C’est un cours de plongée vivant, dont la progression a été soigneusement calculée…

Ils sont passionnants !

Scientifiques, pêcheurs, moniteurs de plongée, aventuriers de tous poils : la première série aura été l’occasion de rencontrer des personnalités étonnantes. Ainsi, nous nous souviendrons longtemps du Cheik Otayeg, plongeur de 82 ans, d’Abdallah charmeur de dauphins, de Baa, le plongeur Tagbanua aux lunettes de bois, de Jacques Branellec, dandy des perles de culture, de Gérard Arend, le dompteur de mérous, de Michel Oliva, champion du monde d’apnée, de Carlos, le « captain no problems », et de tant d’autres… Cette fois, nous attendent entres autres : Rafael Bonneau et son requin citron, Yan von Arnim, l’envoûté du Sirius, Corinne Lambert et ses puits sacrés mayas, Hugues Vitry dompteur de murènes, Luc Vanrell qui a retrouvé l’avion de St-Exupery, Chris Gjervik et ses requins gris, Jo Harmelin inventeur de l’éponge carnivore, Yves Lefebvre, l’ami des baleines, Xavier Curvat et ses requins-marteaux…

Et surtout, au gré des épisodes, vous vous souviendrez longtemps des habitants de chaque pays visité, de tous nos matelots et guides et de tous ces fabuleux plongeurs et marins qu’on qualifie d’indigènes…

Rencontrez des aventuriers de tout poil !

Des images vraies

L’essentiel de l’émission est réalisé entre zéro et trente mètres de profondeur, de façon à promouvoir l’idée d’une plongée accessible à tous avec un minimum de formation. Ceci correspond d’ailleurs aux limitations imposées par les guides locaux aux plongeurs occasionnels.
Chaque épisode possède sa thématique propre (initiation, épaves, plongée de nuit, trésors…) déclinée sur trois plongées de difficulté croissante. Les sites sont visités sans complaisance, et présentés avec leurs qualités et leurs défauts. Les temps très courts de tournage obligent d’ailleurs à une écriture rapide, directe, style « carnet de voyage ».Un tourisme sous-marin dont les images sont au plus proche de ce que vous retrouverez sur place. Des séquences plus « pointues » sont aussi présentées. Francis nous ouvre alors son jardin secret : des sites ou des personnages inattendus, rares, des plongées exceptionnelles… Tout au long du programme, il dispose d’une caméra mini DV étanche et s’en sert : c’est son carnet de croquis, qui attire parfois la caméra principale, l’œil du téléspectateur.Le commentaire, raconté par l’auteur en langage parlé, peut s’écouter indépendamment des images, presque comme à la radio. C’est un carnet d’impressions qui appelle des images. Comme lorsqu’on feuillette son carnet de plongée…