Con comme une pompe à vélo !

Vous savez ce que c’est : la nuit va tomber, les enfants ont envie de faire un tour à vélo… On habille, genouille, casque, sort les VTT du garage (presque aussi traître que les cintres des placards…) et là : 2 pneus dégonflés !

Qu’importe, Taa taa taaa (trompette romaine), je sors la pompe (à vélo) que j’avais achetée précédemment chez Des Caleçons Decathlon. Je ne sais pas vous, mais moi j’en étais resté à la pompe à vélo qui pompe, et qui gonfle les pneus de vélos… En quelques secondes. Et là, je découvre un accessoire alambiqué plein de pistons, sous pistons, buses, pas de vis, leviers et autres inutilités sorties tout droit des bureaux d’études.

Une heure ! Une heure pour, à la lueur des frontales, comprendre enfin le fonctionnement de cette pompe imbécile de complexité ; avec une notice en coréen évidemment et pas un croquis, où plutôt si mais… bon. Je vous laisse vous exciter à votre tour sur l’objet… Si le progrès consiste à toujours réinventer l’eau chaude, sous prétexte « d’améliorations », vive le retour au silex ! Au fait, le VTT de nuit, c’est top !

Partager ce billet
  , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *