Bosons !

art fractal,Francis Le Guen,galerie art contemporain en ligne,décoration d’intérieur,oeuvres fractales,art fractal à vendre,décoration,vente tableaux,galerie d'art fractal,peinture fractale

On ne nous dit rien ! Voilà des mois que le CERN aurait dû trouver le boson de Higgs. La « particule de Dieu » qu’on cherche depuis 40 ans… En gros la particule manquante, prévue par la théorie mais toujours invisible, qui permettrait à toutes les autres d’avoir une masse. Une découverte fondamentale qui, si elle ne se produisait pas, conduirait à revoir la physique moderne. En juillet dernier, une fuite au CERN laissait entendre que l’insaisissable boson aurait bel et bien été détecté ! Mais il faut attendre l’interprétation de tous les résultats, les vérifications, la confrontation avec le sérail, la publication… Bref, d’ici là, le boson a le temps de se barrer !

A l’heure où l’Europe perd ses euros par tous les trous, il serait temps qu’on annonce l’avènement de la particule de Dieu. Histoire de garder le moral ! Et s’il n’y a rien ? Et bien cela veut dire que vous pouvez jeter vos manuels de physique aux orties. Les cancres vont être réjouis !

Avec l’histoire des neutrinos pris en flagrant délit d’excès de vitesse (au delà de celle de la lumière) ce sont toutes nos connaissances et nos années d’études auxquelles il faudrait renoncer ! Génial non ? Damned, l’univers est encore plus compliqué qu’on ne croyait…

La passoire de Dieu

En privé, vous le savez, je fais dans la fractale… Ce qui tombe bien car cette branche des mathématiques semble prendre une place de plus en plus grande dans l’explication du « grand mystère ». Comme nous l’écrit Mario Cosentino, professeur de mathématique et de Physique :

« Les observations montrent que la naissance des étoiles, ou cocons, sont alignés le long de filaments constituant un immense réseau. En sectionnant à la perpendiculaire, en de nombreux endroits quelques 90 filaments, on constate une valeur constante qui est d’environ de 0,3 année-lumière de diamètre. Cette coupe, à la perpendiculaire, correspondant à cette section de 20 000 unité astronomiques est vérifiée dans n’importe qu’elle région de l’espace étudié. La dimension de cette géométrie de l’espace-temps serait fractale et correspondrait à l’ éponge de Menger-Sierpinski ! Les trous (de même section, ou même diamètre où pourraient passer les filaments), de l’éponge de Menger-Sierpinski pourraient calibrer ce gigantesque réseau ».

Ni une ni deux, j’ai fait immédiatement chauffer Mandelbulb3D. Dans la marmite, j’ai mis des éponges de Menger, bien sûr, mais aussi une pincée de Sierpinsky… Une fois cuit, j’ai obtenu l’image présentée en ouverture : big bang multiple ? Multivers ? Mousse quantique… ?

Sur ce, bosons ! Que votre lundi pète le feu !

Partager ce billet
  , , , , , , , , , ,


7 commentaires sur “Bosons !

  1. Bonjour Fran6,

    Une découverte majeure pour le futur…
    Si ça peut permettre de vivre mieux, moi je dis ok !
    Bonne journée et bonnes pensées

  2. Chère Catherine :
    Je ne peux pas garantir que la découverte du boson de Higgs change radicalement notre pouvoir d’achat ou notre joie de vivre. Et à vrai dire, tout le monde s’en fout, des bosons, qu’ils soient Higgs ou igrecs! 😆
    Mais, tout progrès scientifique a rapidement des applications dans la vie courante et cette nouvelle physique, si on en découvre une, ne devrait pas déroger à la règle.
    Moi, ce que j’aimerais bien, c’est qu’on mette au point la téléportation. Pour éviter lors de mes voyages professionnels d’emprunter le TPV (TGV avec syndicalistes).
    On vous envoie un peu de soleil de Marseille !

  3. Cosentino
    Bonjour
    Voici quelques informations sur la masse du boson de Higgs et merci à franc6 pour les informations, sur son blog, concernant mes travaux de recherche pour un Univers à dimension fractal en « ÉPONGEMario Cosentino le 23 décembre 2011

    LA MASSE DU BOSON DE HIGGS
    ET LA THEORIE DU «NEW BIG-BANG FRACTAL» EN «EPONGE DE MENGER»

    On savait que la masse du boson de Higgs était comprise entre 0 et 1000 fois la masse du proton.

    Ce qui est intéressant c’est que la valeur actuelle de la masse du boson de Higgs se trouve dans les équations de mon modèle cosmologique du «New Big-Bang Fractal» («NBBF»).

    Ainsi la masse du boson de Higgs semble se trouver impliquée dans une des équations qui concerne le calcul du champ vibratoire du vide quantique de notre Univers fractal ( en «éponge de Menger ») et dans une autre équation où il semble également être impliqué dans le calcul de la température de notre Univers à 2,726 K [1].

    Dans ces équations, pour la masse du boson de Higgs, je trouve une valeur de 137 fois celle du proton ( 137 mp ).

    Voici une équation telle qu’elle se trouve à la page 81 de mon Mémoire [2] , [3]:

    ?OVR = Lp mp nuo / 3 me ? (1)

    = h / me c (2)

    = ?ce = longueur d’onde de Compton de l’électron = 2, 426 31.10 -12 m

    Il ressort de cette relation que la masse du boson de Higgs est égale à:

    MbH = mp / ? = 137 mp

    = 3 h / Lp nuo c = 2,3 .10 -25 kg ou (129 GeV ) (3)

    MbH = Masse du Boson de Higgs

    mp = masse du proton

    ? = constante de structure fine = 1 / 137

    Cette masse, prévue par mon modèle cosmologique du «NBBF», exprimée en eV est de 129 GeV .

    N.B. : cette valeur est actuellement comprise dans le créneau entre 115 et 130 GeV — valeurs selon les 2 expériences du LHC avec Atlas et CMS ( CERN ) . La valeur attendue

    expérimentalement, dans ce créneau, devrait se faire connaître dans les prochains mois…

    Tous les paramètres concernant le calcul de la masse du boson de Higgs sont justifiés mais demandent des développements et des explications qui sortent du cadre de cette information.
    Mais si tel est votre désir c’est avec plaisir que je vous fournirais des informations
    complémentaires.

    Parmi les nombreuses prévisions , du «NBBF», déjà confirmées par les observations, la masse du boson de Higgs et la vitesse des neutrinos supérieure à la vitesse de la lumière c font également parties des prévisions du « NBBF » qui, pour le moment, sont dans l’attente prochaine d’une infirmation ou confirmation expérimentale…

    Références:

    [1] Mario Cosentino: «LE NEW BIG-BANG synthèse des modèles cosmologiques actuels» éditions Apolline, Prologue de Bernard Milet Astronome à l’Observatoire de Nice, p. 196, Editions Chiron, 2001, 25, rue Monge 75 005 Paris , ISBN : 2 – 84556 – 023 – 0 (ouvrage épuisé ).

    [2] Mario Cosentino: «LE BIG BANG REVISITE OU «LE SUPER-NEW BIG BANG»
    par l’union des constantes fondamentales de la physique Eddington, Stewart, Dirac… , avaient-ils raison?» — Mémoire déposé en date du 26 janvier 1995 chez Guy Simonet Huissier de Justice 5, Place du Palais de Justice 42000 Saint-Etienne

    [3] Mario Cosentino: Idem pour le titre — Mémoire déposé à l’Académie des Sciences de Paris accepté en date du 15 février 1995. DE MENGER ».

    Bien cordialement.

  4. Mario Cosentino
    Enseignant en Mathématiques & Physique
    Formation Universitaire Astronomie et Astrophysique

    Bonjour

    L’EXPANSION DE L’UNIVERS: UNE GRANDE ERREUR DÉMONTRÉE PAR L’ABSURDE? ( PARTIE I )

    1.PREMIÈRE PARTIE: LA CAUSE DE LA GRANDE ERREUR…

    2.DEUXIÈME PARTIE : LES OBSERVATIONS OU LA DÉMONSTRATION DE LA GRANDE ERREUR PAR L’ABSURDE…

    N.B. : JE RAPPELLE QUE, SELON MES TRAVAUX DE RECHERCHE, LE BIG-BANG N’EST PAS LA CAUSE DES NOMBREUSES ABSURDITÉS QUI SEMBLENT SE POINTER A L’HORIZON COSMOLOGIQUE MAIS LE FAIT D’ACCEPTER OU DE CROIRE QUE NOTRE UNIVERS EST ENCORE AUJOURD’HUI EN DILATATION!

    TOUJOURS SELON MES TRAVAUX DE RECHERCHE , PROCHAINEMENT, LES OBSERVATIONS ( ET NON LES ASTROPHYSICIENS, LES INGÉNIEURS, ETC., QUI TRAVAILLENT, DE PRES OU DE LOIN, A ÉLABORER DES NOUVELLES THÉORIES ET DES TECHNOLOGIES DE PLUS EN PLUS ASTUCIEUSES ET PERFORMANTES! ) SERONT DE PLUS EN PLUS ABSURDES!

    C’EST DONC L’ACCEPTATION OU LA CROYANCE EN UNE EXPANSION GÉNÉRALE ( accélérée ou non ) DU COSMOS QUI SERAIT LA CAUSE DE CETTE GRANDE ERREUR!

    Encore selon mes travaux de recherche, pour que l’Univers puisse avoir des étoiles, des galaxies et des amas de galaxies aussi proches du Big-Bang il faudrait que celui-ci puisse avoir un âge bien supérieur que seulement quelques 14 milliards d’années.

    A l’heure actuelle aucun modèle n’explique de façon définitive la présence des premières étoiles à seulement quelques 200 millions d’années après le Big-Bang!

    Voici quelques raisons qui interdiraient cette présence d’étoiles, de galaxies et d’amas de galaxies, dans un laps de temps aussi court — ce qui nous fait courir le risque d’être confronté prochainement
    à des observations où on verrait des objets qui, pour qu’ils puissent exister à une époque quasiment contemporaine au Big-Bang, seraient nés AVANT LE BIG-BANG …

    CETTE SITUATION SEMBLE, DE PLUS EN PLUS, NOUS CONDUIRE ( ET JE PENSE QUE VOUS ÊTES D’ACCORD AVEC MOI) A ÊTRE BIENTÔT CONFRONTE A UNE GRANDE ERREUR QUI NE POURRAIT-ÊTRE QUALIFIÉE QUE «DE MONSTRUEUSE ABSURDITÉ!»…

    Voyons cela de plus près:

    1.A cette époque nous savons que l’Univers était chaud et sans poussière. Or il faut de la poussière pour évacuer la chaleur augmentant à cause de la contraction d’un nuage ou collapse.

    2.Nous savons également que l’expansion de l’Univers dilate le gaz

    3.Pour la formation d’une galaxies elliptique le « temps de chute libre est celui pris par une particule pour rejoindre le centre depuis le bord du système  » [1]. Et ce temps ne concerne qu’uniquement la durée qui est du même ordre de grandeur que le temps dynamique qui est de l’ordre de 2 milliards d’années [1]. On pourrait appeler cette durée la phase du collapse. Ajoutons qu’à cette phase la galaxie est loin d’être achevée ou ayant acquis le stade de maturité…

    Maintenant ajoutons les observations d’ amas de galaxies ( de plus en plus nombreux ) à moins de 1 milliard d’années après le Big-Bang les discussions vont aussi être très «chaudes»…

    Alors comment le modèle dominant explique-t-il l’ observation des galaxies et des amas de galaxies à moins de 1 milliard d’année seulement après le Big-Bang?…

    N.B. : Attention : faire appel à la matière noire c’est vouloir résoudre un modèle hypothétique par une autre hypothèse…

    Pour résoudre ce problème des galaxies précoces l’hypothèse d’un Univers d’au moins 100 milliards d’années ne semble pas déraisonnable à l’heure actuelle car le modèle cosmologique dominant rencontre de plus en plus de problèmes devant les observations de plus en plus fines…et les graves problèmes ne font que commencer…

    Il est à noter que les observations montrent qu’il existe des indices de plus en plus nombreux qui plaident contre la croyance, généralement admise, que notre Univers est encore aujourd’hui en expansion accélérée!

    Aujourd’hui il n’existe aucun modèle cosmologique qui résous toutes les grandes énigmes de notre Univers. Il est temps, pour faire avancer nos connaissances de confronter le modèle dominant avec d’autres modèles alternatifs. Mais pour cela il faut beaucoup de courage et un esprit ouvert pour se préparer à observer des objets « collés » au Big-Bang » qui, maintenant, nous font courir le risque de se trouver a se dire que « NOUS SOMMES EN FACE D’UNE GRANDE ERREUR! »…

    Dans ce cas sommes-nous prêt à changer de paradigme quitte à perdre la face???

    Affaire à suivre…

    Pour plus d’informations concernant mon modèle d’Univers qui se nomme le « New Big-Bang Fractal » voir les références [2] et [3].

    @ bientôt

    Références

    [1] Jérôme Perez: « Gravitation classique Problème à N corps, de 2 à l’infini… », 2e édition, Les presses de l’ENSTA, 2011, pp. 105 à 109.

    [2] Allez dans Google et mettre : mario cosentino ou blog de mario cosentino

    [3] Pour connaître l’équation qui relie la température de notre Univers à 2,726 K et la dimension fractale de l’ « éponge de Menger-Sierpinski » égale à 2,726 8 allez dans Google et mettre : Soleil et Kotov

    NB: mes travaux de recherche font l’hypothèse que notre Univers aurait une géométrie à dimension fractale égale à 2, 726 8… ou à « éponge de Menger-Sierpinski »…

    • La prétendue dimension fractale, découverte dans les peintures de Jackson Pollock ! Voir un billet prochain…
      Merci pour vos précisions qui intéresseront sans doute nos lecteurs les plus « pointus ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *