A peine un an après la découverte des « fractales 3D » sont apparus quantité de logiciels pour les explorer. L’un des pionniers,  Mandelbulb3D (on en est à la version 1.73) a bien évolué. L’interface (qui ne tourne que sous Windows ou via Wine sur Mac et Linux) est toujours aussi hideuse mais force est de constater que ça marche bien. J’explore en ce moment une variation de la « Amazing Box » mâtinée de fonctions foldantes… Et me retrouve entre sol et voûte (on ne se refait pas) dans des mondes souterrains peuplés d’abris autoréplicants et de curieuses génératrices à champignons…

Rappelons que ces « mondes fractals » présentent un niveau de détail infini, c’est à dire qu’on peut zoomer sans cesse dans la structure pour découvrir d’autres merveilles… C’est peu dire que ces plongées sont hallucinantes… Dans Mandelbulb3D on a maintenant accès à des formules et des paramètres qui peuvent s’échanger (ce sont de simples fichiers texte, en fait moins de 20 lignes de code contenant la description du monde, les textures, les éclairages et les informations de rendu). Bluffant. On dispose aussi d’un « Navigateur 3D » facilitant la recherche de points de vue intéressant. Côté lumières, ambiances et textures, on peut désormais faire à peu près ce que l’on veut. Tous ces ajustements peuvent être faits en temps réel, une fois le rendu effectué. Les fonctions sont abondantes et peuvent dérouter le débutant mais c’est finalement assez simple. On retrouve la logique d’Apophysis ou d’autres logiciel de génération de fractales. Peu ou pas de docs en français mais voici ce que j’ai pu glaner, pour progresser :

Et quelques tutoriaux vidéo :

Avec tout ça, vous allez devenir pros ! Allez ! On s’accroche bien à ses bulbs et on publie ce qu’on a découvert ? Ouh Ouh, ya quelqu’uuuun ???