La grande barrière d’Australie en 3D

Christophe Bailhache, cadreur sous marin chez Underwater Earth a eu l’idée avec ses collègues de créer un équivalent à Street View mais sous l’eau ! Et sur la grande barrière de corail d’Australie s’il vous plait ! Le géant américain Google a été enthousiaste. C’est ainsi qu’avec l’aide de l’assureur Catlin, sponsor, est né le projet Seaview.

Des plongeurs équipés d’une caméra révolutionnaire qui permet de capter le paysage à 360°, s’apprêtent à parcourir les fonds marins afin d’en tirer les meilleurs clichés. Cette cartographie exceptionnelle devrait débuter en septembre prochain.

Un aperçu de ce projet est d’ores et déjà disponible sur le site Catlin SeaView Survey. Pour l’instant, il ne s’agit que de simples images panoramiques moulinées avec Pano to VR. Mais à terme, on devrait pouvoir visiter la grande barrière sous l’eau et en 3D… Il y a du boulot : la grande barrière (plus gros organisme vivant de la planète et le seul visible de l’espace…) s’étend sur plus de 2 600 km.

Cela permettra non seulement à tout un chacun, plongeur ou non, d’accéder facilement aux labyrinthes de ce bijou de la Terre mais aussi de récolter diverses informations scientifiques avec l’Université du Queensland et de mesurer les effets du réchauffement climatique. Et éventuellement de découvrir des méthodes pour la reconstruction des récifs de corail.

Google street view sous la mer ?

Pour réaliser ce challenge, les scientifiques vont utiliser un appareil doté de quatre objectifs, un « scooter sous marin » qui peut se faufiler entre et au-dessus des coraux.

Quelque 50.000 panoramas, pris en haute définition à 360° seront ensuite mis en ligne et pourront être visonnés sur Google Maps (à l’instar de la reconstitution de Pompéi) et bien sûr Google Earth. Également sous forme de vidéos sur YouTube. Ci dessous, quelques explications sur ce projet novateur qui en préfigure beaucoup d’autres et donne des idées… Cartographier ainsi les sites de plongée populaires par exemple.

La 3D sous marine est en marche…

Une initiative à rapprocher de BluCom, une tentative pour modéliser nos environnements marins. C’est encore à mi chemin entre le jeu Windaube, feu Second Life et la Wii à cause du débit des réseaux et de l’affichage temps réel mais ça fonctionne assez bien.

Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


Un avis sur “La grande barrière d’Australie en 3D” ?

  1. Sympathique la vidéo du scooter sous-marin, Francis, les avancées en matière de nouvelles technologies ne sont plus à démontrer.
    C’est encourageant, et surtout pour vous et votre équipe qui ont la passion de la mer et des océans, quel plaisir pour vous !
    Et pour moi, un régal de voir de telles images, et pour tous ceux et celles qui peuvent ainsi vous suivre lors de vos expéditions
    sous-marines.
    Très bon week end à vous tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *