L’intérêt des fractales est leur très haut niveau de détails, potentiellement infini. Voici un moment que je cherche un moyen de vous faire apprécier cela sur ce blog. Les images de tailles réduites ne donnent pas une bonne idée de l’œuvre et de sa singularité. Rien ne vaut la possibilité de s’approcher du tableau, d’isoler un détail… J’ai trouvé une solution « à la GoogleEarth » qui (en théorie) devrait me permettre de vous présenter des tableaux de 20m x 20m ! Encore une geekittude… Mais ce n’est déjà pas mal puisque le fichier original de Totem, ci dessous « pèse » 18 Mo…

En voici un avant gout : zoomez dans les images à coups de clics, panoramiquez/glissez à la souris, promenez vous…

Et bon week-end !