caumont-main.jpgEn faisant un peu de classement, je retombe sur cette vieille photo de mes débuts, en fait l’une des toutes premières… C’est une galerie noyée dans la craie de Normandie en cours d’exploration.  La « rivière blanche » qui s’ouvre dans une ancienne carrière à Caumont près de Rouen. Je tiens le fil d’Ariane de la main gauche et me photographie de la main droite avec un affreux « grand angle ».

Car, qu’on ne s’y trompe pas, malgré la déformation due à l’objectif « fisheye », le boyau ne mesure qu’un mètre de diamètre et se poursuit ainsi sur des kilomètres… L’eau est translucide pendant quelques secondes puis se transforme en un bouillon opaque d’argile liquide (voir sur le sol) qui supprime toute visibilité.

Rivière souterraine CaumontLe retour doit se faire entièrement à tâtons, en progressant d’environ 5m par minute. Pas de chaussons ni de gants dans une eau à 9° et pendant plusieurs heures… C’est ce que j’appelle de la VRAIE plongée…

Eric Le Guen CaumontAvant d’atteindre le siphon, il fallait également trimballer tout le matériel pendant des heures dans cette galerie surbaissée et lécher les joints des bouteilles avant la plongée pour essayer d’en ôter l’argile. Robinetterie INT, bien sensible aux chocs, évidemment… Quand j’y repense… Ci-contre, la tête de mon frère après une de ces explorations… 😉