Une calanque sinon rien !

Quand on a la chance d’habiter Marseille, et plus encore le 9ème arrondissement (!), je me demande bien ce qui peut me pousser à encore parcourir le monde… L’habitude sans doute… Rien que pour vous, voilà un petit lever de pleine lune photographié « à main levée » depuis ma terrasse. Un peu d’HDR pour les nuls… Et la terre tourne, tourne…

Partager ce billet
  , , , , , , , ,


46 commentaires sur “Une calanque sinon rien !

  1. La première fois que j’ai vu les calanques c’était à la télé quand j’avais 11 ou 12 ans, dans l’émission « les carnets de l’aventure ». On y montrait un reportage sur le grimpeur Patrick Edlinger qui s’entrainait sur les parois abruptes du massif de Marseilveyre … Ca a été une révélation pour moi ! un coup de foudre pour cette pierre blanche issue d’un monde organique d’il y a fort fort longtemps ! A l’époque j’étais encore un breton … maintenant sur un coup de tête je peux me permettre d’aller en pelerinage voir ces beaux creusets calcaires aux reflets bleutés … je suis à deux heures de route maintenant. Et ce dernier coup de tête m’a pris ce dernier 30 décembre ! Une envie d’eau irrésistible ! et surtout de voir et toucher cette belle pierre blanche !
    On s’est faufilé mon binôme et moi dans la calanque de Port miou vu les vagues au large et nous sommes allés dire bonjour aux grandes nacres qui poussent dans les posidonies (et quelques canettes de bières de certains irrespectueux …) et avons passé la tête et un bout de nos palmes dans la grotte de la résurgence d’eau douce … tout ça dans une ambiance « bretonne » !
    Quand on aime on n’est pas regardant !

    Vous l’aurez donc compris … je suis amoureux des calanques ! c’est le plus dépaysant paysage que je connaisse !

    Amitiés à tous
    Bonne continuation Francis pour ce magnifique blog !

    Au plaisir de te rencontrer un jour sous l’eau dans les calanques ?

    Martial

  2. Salut Francis
    la première fois que j’ai mis le masque dans la grotte de Port miou (le 6janvier 2008) j’y ai vu des fils d’Ariane (disparus depuis) … Etaient-ce les tiens lorsque tu as fait le tournage du beau reportage sur « le fleuve caché des calanques » ?

    Quand je me mets à l’eau à cet endroit je revois les images du reportage. Une de mes passions cachées est de retrouver des lieux de tournage !

    Savais-tu que la calanque d’En vau a servi de scène finale au premier volet de « Fantomas  » avec Louis de Funes ? Si tu as l’occasion de voir cette dernière scène du film tu pourras voir Fantomas qui fuit en bateau « cigare » à travers la calanque superbement ensoleillée et belle comme au premier jour de l’humanité, et notre cher Louis de Funes accompagné de Jean Marais qui le coursent en hélicoptère !

    Dernièrement dans « les chevaliers du ciel » un avion de chasse se faufile dans la calanque d’En vau avant de friser les moustaches au Cap canaille !

    On voit bien que ces calanques ne laissent pas indifférents !

    Peut-être qu’un jour tu y croiseras aussi des parachutistes particuliers … ils se jettent du haut de certains « clifs » les plus raides avec des parachutes spéciaux. On appel ça le BASE jump. Mon frère en fait et a sauté du cap Canaille. La prochaine étape c’est la calanque d’En vau justement (- de 100m !) et sans doute la calanque de Loule derrière avec un posé obligatoirement dans l’eau !

    Bon ! allez ! j’arrête de raconter ma vie !

    J’ai hâte de découvrir les Carnets de plongée vol 4 !

    Au fait je me disais … un sujet qui pourrait être intéressant dans ce cadre : la présence du Grand requin blanc sur nos côtes méditerranéennes. Je viens d’acheter un livre au salon qui parle scientifiquement de ça … un beau sujet non ?

    Amitiés et à très bientôt !

    Martial

  3.  Y a-t-il des journées organisées pour le nettoyage des calanques ? Et pour le nettoyage en « profondeur » avec des plongeurs volontaires bénévoles …??? Si oui est-t-il possible d’en connaître le (les) date(s) ? 
    POLO

    • Bonjour Clément. Ou Paul ? 😉
      Je n’ai pas connaissance d’une telle initiative qui devrait pourtant être l’apanage du Syndicat (d’initiative). En effet, nos calanques sont parfois bien mal en point : le lancé de canettes de bière semble être un sport municipal… Quand à la vue sous marine de la calanque de Port Miou, c’est l’inventaire à la Prévert… Tenez-nous au courant !

  4. Bonjour Polo, bonjour Francis,
    concernant le nettoyage des calanques je crois savoir qu’il y a une initiative de ce genre au printemps. En effet l’an passé je me promenais sur les pontons du port de Port miou et en passant devant la cabane qui fait office de capitainerie j’y ai vu une annonce à propos d’un WE de nettoyage sous marin organisé par un club local je crois.
    J’ai relevé les numéros de tél pour m’informer mais je n’ai pas eu l’occasion de m’y rendre malheureusement. Si vous êtes intéressés il est possible d ‘appeler : 06 77 02 22 23
    ou le 06 77 89 16 04. Ce sont les numéros que j’ai relevés sur l’annonce. Ils doivent certainement appartenir aux organisateurs du nettoyage.
    Sinon il faut se renseigner à cette fameuse capitainerie de Port miou.

    A bientôt peut-être dans les calanques !
    Martial
    PS : bravo Francis pour cette nouvelle mise en forme du blog !

    • Excellent Martial ! C’est aussi pour ça que je blogue : pour l’interaction ! Heureux que la nouvelle forme du blog te plaise : j’y passe un temps fou au détriment des publications… Mais on est pas pressés ? Si ? 😉
      Horreur : j’ai constaté ce matin que j’avais 55 (!) billets dans la case « brouillons »…

  5. En ce qui concerne le nettoyage des calanques, j’ai eu une fois envie de récolter tout ce qu’il y a au pieds des endroits où les gens font bronzette (bouteilles de bière, journaux, plastiques etc …) et de leur déverser sur leur emplacement ! Ou bien de ramener tout ça à la mairie ou office du tourisme pour montrer que sous l’eau c’est une véritable poubelle l’été …

    Par contre il faut dire que ce n’est pas toujours la faute du baigneur bronzeur puisqu’une fois j’ai vu le vrai responsable … : le vent ! Hé oui le vent fait parfois basculer les conteneurs à ordure et tout part balayé par les terribles bourrasques de Mistral (témoignage du 2 janvier 2007 alors que j’allais plonger).
    Autre fait bizarre dans la calanque de port miou : la présence d’épaves de voitures ! Arnaque aux assurances ou tout simplement nids à poissons ?

    Au plaisir de se rencontrer sous l’eau avec un balai ?:smile:

    Martial

  6. Merci Martial de tous ces renseignements, j’en prends note. Avec cet hiver en Belgique qui n’en finit pas Marseille me manque….Et c’est super de pouvoir parler de tous ces endroits qui nous font rêver nous petits Belges…Merci Monsieur Francis pour ce blog , un bon anti-dépresseur à la crise omniprésente…..
    POLO    (prénom: Paul         nom de famille: CLEMENT)  plus facile:  POLO          à bientôt  

  7. 3h du matin, pas envie de dormir, la solution: le blog « Le Guen » comme remède contre les insomnies.
    En fait la forme de ce blog importe, certes, mais j’ai parcouru les commentaires et ce qui me surprend c’est le contenu de ce qui y est dit. A priori, toutes les personnes qui « écrivent » sur ce blog sont des personnes censées, les commentaires sont souvent justes sans grossièretés ni exagérations, franchement j’apprécie et ça donne vraiment envie de bloguer. Donc ce blog attire une vraie communauté de gens intéressants et c’est vraiment ça l’important.
    Polo

    • Antidépresseur, remède contre l’insomnie… N’en jette plus Polo : je vais être rayé de l’ordre des blogueurs 😉
      Mais tu as mis le doigt dessus : la qualité d’un blog se mesure à celle de la communauté qu’elle attire. Et je suis particulièrement heureux que cela se voit. Oui, je dois beaucoup à tous les fidèles lecteurs qui savent entretenir par leurs commentaires la qualité générale des discussions. Et je vous en remercie tou(te)s !
      Concernant le nettoyage des calanques, c’est une idée à suivre. Je suis au courant pour Esch sur Sûre, un haut lieu de la plongée, mais les « nordistes » sont plus disciplinés que les méridionaux 😉 Toutefois, si un projet de ce type devait voir le jour dans nos calanques, vous auriez d’office mon soutien et je pense que Falco serait aussi d’accord pour paraîner ce type d’opération.

  8. Pour ce qui est du nettoyage des calanques, j’essaie de discuter avec quelques amis pour pouvoir descendre à Marseille pour y participer et si la date s’y prête (genre jour férié ou congé accordé) pourquoi pas…!!! Bon d’accord c’est pas gagné mais…
    On pourrait organiser une rencontre là-bas entre plongeurs histoire de mêler l’utile à l’agréable. On amène les frites, les moules et la bière pour après.
    Une initiative semblable existe au Luxembourg où tous les ans a lieu le nettoyage du lac de Esch Sur Sûre qui sert de réserve d’eau potable pour tout le pays. Là plongeurs luxembourgeois, belges, français, même quelques plongeurs allemands se retrouvent. La presse est là, la TV locale est toujours présente et même la protection civile est mise à contribution et amène les plongeurs aux quatres coins du lac avec leur zodiac.
    Tout cela se termine par un repas au café restaurant chez Jacques (lui aussi plongeur) et tout cela dans la bonne humeur.
    A bientôt
    POLO 

  9. OUI OUI je serais volontiers de la partie !!! Je vois trop souvent toute l’année l’incivilité des gens, et il ne faut pas croire que ce n’est que le fruit des marseillais… les touristes même étrangers s’en donne à cœur joie! Pourquoi feraient-ils ce qui n’est pas forcement fait par les marseillais me diriez-vous… 😳
    Affaire à suivre…

  10. Bonjour à tous !
    excusez moi pour mon silence, j’étais sur les routes de Bretagne dernièrement sur les traces de mes racines, puis le nez dans ma future piscine où je sens que je vais passer du temps détendeur en bouche !
    Pour le nettoyage des calanques je suis vraiment motivé et je n’ai pas pris le temps d’appeler le numéro que je vous avais communiqué dans les posts précédents mais si d’un commun accord une petite communauté de « Victor nettoyeurs » se crée alors je tâcherai d’être au post(e) !

  11. (la suite car j’ai l’impression que le blog n’accepte pas les trop longs messages … mystère !)

    Il faudra sans doute prendre contact avec le service de capitainerie de Port Miou pour être sûrs de ne pas empiéter sur leur territoire et ne pas froisser quelques locaux !

    Sinon on fait ça juste entre nous au début histoire de rigoler et on verra l’impact d’une telle manip.

    Reste à régler l’histoire des dates.

  12. (dernier volet …)

    Scientifiquement parlant le protocole serait de mesurer la décharge d’ordures dans l’eau sur la période estivale Juin-septembre (inclus) en nettoyant à fond la partie des calanque la plus abordable par les touristes (Pierres plates, port Miou, port Pin et En vau par ex) début juin puis à nouveau fin septembre. Nous n’auront plus qu’à mesurer le poids déversé et calculer le % de bouteilles de bière, journaux, serviettes hygiéniques, plastiques et mégots !
    Un étude digne du CNRS !
    Pour la médiatisation on pourrait commencer par faire un petit tournage de l’évènement que l’on monte nous même et que l’on présente au festival d’Antibe pour que ça ait un impact visuel. On peut aussi convoquer France 3 Bouches du Rhônes et un petit journal local …

    Le gang des nettoyeurs va sévir !

    A très bientôt pour la suite de cette discussion (moi je dois nettoyer la dalle béton de ma (future piscine !) je m’entraîne donc !)

    Martial Ferré
    06 62 36 45 05

    • Je soutiens cette initiative, vous le savez. Mais l’encadrement par des instances scientifiques me parait une bonne chose. Il faut en effet faire attention a ce qu’on appelle le relargage, c’est à dire la remise en circulation de polluants qui étaient plus ou moins enfouis et fixés. Le remède est parfois pire que le mal.

  13. (Après pas mal de retard). Surpris le Polo que l’on connaisse le lac de Esch Sur Sûre aussi loin. Si par hazard vous plongez dans ce coin vous pouvez me contacter 00 32 63 581718 pour une petite plongée dont le mot d’ordre serait :convivialité…
    Pour le nettoyage des calanques (tout à fait d’accord ce ne sont pas les Marseillais les principaux pollueurs) les bonnes volontés existent, reste peut-être aux élus locaux, aux municipalités à prendre leurs responsabilités (ils sont payés pour cela d’ailleurs) pour organiser une opération, car de Belgique ou de la part d’individus isolés sur place c’est vraiment dur de mettre sur pied une telle opération.
    Mais savoir que la motivation existe devrait les inciter à installer un plan d’action efficace pour le « nettoyage annuel des calanques »   
    POLO

    • Merci pour l’invitation Paul. Pourquoi pas ? C’est un plongeur belge rencontré à Djibouti qui m’avait parlé de la clarté idyllique (?) du site. Et comme je suis un passionné d’eaux douces… On suit l’affaire pour les calanques…

  14. Petite question: Y a t’il sur le blog un coin du site où on peut raconter nos « histoires de plongées » anecdotes croustillantes, aventures mémorables, petits instants de bonheur bref tout ce qui constitue la mémoire du plongeur et qu’il serait intéressant de dévoiler…????
    Juste et rien de plus qu’une suggestion anodine…..

    POLO 

    • Excellente suggestion Paul. Étant pas mal occupé par ailleurs, je me fais plus rare sur ce blog ces temps ci mais les publications vont reprendre. Créons le cet espace ! Pour commencer, envoyez moi un de vos récits par mail et je vais mettre en forme l’affaire…

  15. Bonsoir à tous
    désolé de même pour mon silence ces derniers temps ! Il faudrait inventer les journées de 24 heures pour avoir le temps de tout faire !
    Merci Francis pour ce commentaire sur le relargage. Effectivement il ne s’agit pas de détruire encore plus. En fait la première idée était de ramasser d’abord tout ce qui est bouteilles et sacs plastiques. Penses-tu que ces déchets participent au phénomène de relargage ? Ces déchets sont ceux qui m’ont sautés aux yeux la première fois que j’ai mis la tête sous l’eau là bas. Il y a aussi plein d’autres choses comme des carcasses de voitures mais elles sont indéboulonnables je pense car très concrétionnées. Ce sont aussi des nids à poissons je pense. Quand je les revois je ne me dis plus que ce sont des déchets mais plustôt des épaves et vu sous cet angle ça passe ! Par contre c’est vraiment rageant de voir au milieu des gorgones des canettes de bière et des bouteilles. Il est vrai qu’elles ne proviennent pas forcément de gens mal intentionnés qui lancent volontairement leurs bouteilles à la mer mais plustôt de poubelles mal amarrées qui se renversent sous un coup de Mistral violent (je dis ça parceque j’ai été témoin de ça). De même quelques fêtards laissent leurs bouteilles dans un creux des roches blanches des calanques et le vent fait le reste.
    J’avoue n’avoir pas beaucoup de temps libre pour organiser un évènement nettoyage mais l’idée reste toujours présente. J’ai de plus en plus d’amis plongeurs sur cete endroit qui seront sans doute partants pour un petit projet comme celui là. Mais en premier lieu il faudra que je prenne contact avec la capitainerie de Port Miou qui organise déjà un tel évènement. Cette année je n’ai malheureusement pas pu m’y rendre encore.
    En tout cas ce sujet nous a donné l’occasion de se « parler » un peu et c’est très sympa. Concernant l’idée de Polo de blog à histoires vécues je suis très fana. J’ai moi même commencé à le faire dans un petit site perso que je suis en train de ré-écrire.
    Concernant l’eau douce et les plongées lacustres je suis très fan aussi. Dans les Hautes-Alpes près de chez moi nous avions des petits lacs à l’eau christaline avec de magnifiques brochets et autres poissons d’eau douce. Malheureusement ils ont été détruits par une crue de la Durance l’an dernier. Dépité j’ai opté pour une piscine dans mon jardin avec un liner noir pour se rapprocher le plus de la couleur de la mer profonde. Et je plonge dedans pour palier à mon manque d’eau et de temps pour aller plonger ! Si ce blog aux histoires de plongée prend naissance je vous y conterai les aventures de mon équipe Cousteau personnelle faite de ma collection d’Action man plongeurs et que je filme et photographie …
    J’ai même mon Action Man plongeur « Francis Le guen » ! 🙂

    Bon allez je vous raconterai ça plus tard et en photos.

    Amitiés à tous et on se tient au courant.
    Martial

    • Comment ça Martial : Vos jours ne font pas 24 heures ? 8)
      Je ne pense pas qu’il y ait risque de relarguage avec les déchets de surface. Ces canettes brisées un peu partout sont une véritable plaie visuelle… Et plantaire ! Scandaleux.
      La piscine au liner noir : On dirait le titre d’un James Bond ! Quand aux Action Men, on veut voir ! 😉

  16. Envie de commencer de raconter une petite histoire de plongée qui n’a pas la prétention de révolutionner le monde de la plongée mais simplement de divertir ceux qui la liront et qui a pour seul mérite le fait d’être complêtement authentique.
    Mais d’abord il faut lui trouver un titre qui s’intègre parfaitement dans le blog dans lequel elle figure d’où l’idée de l’appeler: » Un resto sinon rien »

  17. Cette histoire se passe le…? Je sais plus…??! Je regarde dans mon carnet de plongées, pratique ce truc-là, bon ça y est, je l’ai, j’ai trouvé: le mardi 5 août 2003.
    Remettons-nous dans l’ambiance, c’est l’année, le mois où il a fait si chaud, tellement chaud qu’il y a eu plein de décès en France et en Belgique dus à la canicule…..
    Ce jour-là, mon ami Jean-Paul et moi décidons de faire une petite plongée  à Lultzhausen, lac de Esch-Sur-Sûre, au Grand-Duché De Luxembourg.
    Au moment de nous mettre à l’eau, un individu nous aborde en nous demandant si nous allons plonger….!!!!!(Non, tu vois bien qu’on est équipé pour aller jouer un match de football…!!!)et il poursuit: »parce que mon patron a perdu son portefeuille….  »
    Evidemment il s’agit d’une blague. Donc nous profitons de notre plongée et à notre sortie, l’individu est toujours là et nous observe.
    Nous remontons jusqu’à nos voitures où nous commençons à nous déséquiper tout en sirotant un verre de vin bien mérité (Eh oui pour nous le plus dur, c’est : »Jamais d’alcool aprés la plongée » en Belgique: impossible.)
    Mais nous ne sommes pas tranquilles, quelque chose nous titille Jean-Paul et moi. Et si ce n’était pas une blague?

  18. Sans perdre une minute, nous redescendons près du gars qui nous avait abordé et nous lui demandons des explications:
    « Voilà, mon patron, celui qui a le bras dans le plâtre, a voulu faire du canot pneumatique, avec son portefeuille sur lui et quand il est revenu, plus de portefeuille »  Donc, il (le portefeuille) est tombé dans l’eau….Logique!!!
    OK. Il nous indique très approximativement l’endroit où  il a pu tomber (le portefeuille). Et nous mettons une tactique au point pour essayer de le retrouver: Jean-Paul partira à gauche, moi à droite  en une succession de va-et-vient, en se rapprochant l’un de l’autre ,on devrait quadriller tout le périmètre défini, sans grande chance de le trouver pourtant.
    Et c’est ainsi que par dix mètre de fond, avec une chance de c—, je dois l’avouer, je tombe sur le portefeuille déplié sur le fond. Je l’embarque, retrouve Jean-Paul et remonte immédiatement à la surface pour le rendre à son propriétaire qui tout ébahi n’arrête pas de me remercier.
    Ensuite il l’ouvre et veut nous donner une récompense que nous refusons. « Alors je vous invite dans mon restaurant » nous dit-il. Là, là, c’est différent…Nous acceptons. Il nous remet sa carte et nous explique où se trouve le restaurant. Puis il nous raconte que, profitant de l’après-midi de congé, il a emmené tout le personnel de son restaurant se rafraîchir sur les bords du lac. Et c’est lors de la promenade en canot qu’il a perdu le portefeuille. Il nous explique aussi que ce dernier contenait l’équivalent de 350 euros plus toutes les cartes visa, banques, carte d’identité, permis de conduire et autres papiers très importants d’où son soulagement de tout récupérer. La journée s’achève autour des nombreuses bières que nous offre notre nouvel ami. Pour nous, quelle joie et quelle motivation de pouvoir aider les gens tout en pratiquant notre activité favorite. Sa joie, c’était  notre remerciement….

  19. Quelques semaines se passent. Je prends le téléphone:
    « Jean-Paul, tu fais quoi dimanche, on n’irait pas au restaurant ? »
    « Ouai, pourquoi pas! »
    OK le rendez-vous est pris. 
    Le jour convenu,  nous nous retrouvons là-bas. Jean-Paul, sa femme, Polo, sa femme, ses trois enfants. Evidemment le restaurateur nous reconnaît, nous plaisantons ensemble.
    Le dîner se passe (on dîne à midi en Belgique…): apéro, entrée froide, entrée chaude, plat de résistance, dessert, café, pousse café et re pousse café…La totale.
    Nous demandons l’addition. En effet, nous sommes à sept moins deux personnes qui ne paient pas, reste cinq repas à payer. Et là, le restaurateur nous dit: « Pensez-vous, ce ne sont pas quelques repas en plus qui vont me ruiner, c’est bon comme ça….!!!!
    Alors là, c’était la cerise sur le gâteau de cette histoire inoubliable et de cette journée mémorable. Comme quoi, même la plongée en eau douce réserve de bien agréables surprises…..
    Si un jour vous passez au Chalet Royal sur la route de Wiltz à trois kilomètres de Bastogne, demandez au patron comment il a retrouvé son portefeuille, perdu dans un lac, un jour du mois d’août 2003 alors qu’il faisait si chaud, si chaud….  

  20. Sympathique cette histoire !
    moi dans un autre genre je partais nager en apnée sur la côte bleue et ma femme me disait le matin même : « je mangerais bien un bon gros melon ». J’esquive avec tact la corvée d’aller chercher au supermarché ce fruit succulent mais souvent congelé et dénaturé des rayons de fruits et légumes de superrettes … Me voilà en train de nager dans les posidonies et que ne vois-je pas flotter devant moi entre deux eaux … un superbe melon bien rond et juteux. Mes palmes de chesse me propulsent à toute allure vers la plage et tel un sean connery dans Dr No je sors de l’eau et lance à mon épouse : « tiens chérie je te rapporte un beau melon de la grande bleue ! ». Nos voisins de serviette sont morts de rire, ma femme aussi. Le melon était excellent …
    Une autre fois je plongouillais au pieds des « pierres plates » où des milliers de gens viennent pendant tout l’été se dorer la pillule. Mes filles à qui j’avais montré « Bleu d’enfer » qui parle de trésors enfouis aux Bahamas me demandent de leur ramener quelques trésors. Je tombe sur des tonnes de leurres de pêche que je remonte pour alourdir mon pécule et juste avant de remonter je trouve une chaine en argent avec « une vraie dent de requin en résine » au bout. Mes gamines étaient ravies car elles se rappellaient bien cette réplique du célèbre Brice de Nice qui a du venir surfer par là !

    Pour en revenir à mes action joes plongeurs dont je parle plus haut je t’en envoie un extrait par mail si tu veux bien.

    Amitiés à tous.

    PS : je serai sans doute à Cassis dimanche prochain avec des amis pour plonger. Peut-être sous l’eau ?

  21. Oh Martial, plongée du côté de Cassis, (normalement c’est plutôt confidentiel) mais quels sites préfères-tu ?

    POLO 

  22.  

    Bonjour,
    J’ai fait une sortie en mer mémorable pour l’anniversaire de ma soeur. On a pris un bateau privé pour les calanques de marseille cassis, on s’est notamment posé à Sugiton. La boite s’appelle bleu evasion, on a fait des activités dont un petit scooter sous-marin. L’équipe est super sympa, ils se sont vraiment adapté
    Je vous le conseille
    Le site 
    http://www.visite-bateau-calanques-marseille-cassis.fr
    Ils ont aussi une version randonnée
    http://www.randonnee-calanques-evenementiel-marseille.fr
    Voilà!

  23. Bonsoir Christine, bonsoir Francis (et Polo à qui  je n’ai pas répondu viens-je de me rendre compte ! ce sera fait !)je tiens à m’excuser de ma longue absence sur ce post de ce magnifique blog de l’incontournable Francis ! Je profite de l’intervention de Christine pour reprendre un bref contact avec vous (en effet je pars dans quelques heures aux USA pour sauter en parachute !). Je ne pourrai donc pas vous raconter tout ce que j’ai à vous dire.Mais juste un petit mot pour confirmer que , comme Christine, je  trouve les Calanques toujours  superbes et  encore plus l’hiver ! En effet je n’ai pu m’empêcher de faire mes plongées de fin d’année là bas. Cette année c’était le 27 décembre avec mon binôme qui a une maison sur Cassis. Gros Mistral mais calé contre le massif qui sépare Port Miou et Port pin, juste avant la pointe Cacau, c’était nickel ! On se serait cru en été si on fait abstraction de la fraicheur de l’air.Donc 2 plongées  successives au nez et à la barbe du Mistral que l’on entendait gronder au dessus de nos têtes !Promis je vous raconterai. J’ai même mieux ! Ma chère maman était en surface et a fait un reportage vidéo sur nos tribulations aquatiques (mise à l’eau du bateau, panne d moteur en plein mistral, mouillage avec des noeuds de rosette, mise à l’eau à la « roots style » etc …J’ai rapporté des photos et des films sous l’eau grâce à petite Gopro. Dès que j’ai mis le film sur mon blog promis je vous donne le lien !Pour répondre à Polo (excuse du retard de réponse !). J’avoue que je n’ai pas encore réellement pu faire les spots « officiels » des calanques car à chaque fois le vent ou la mer ne permis pas les accès. Alors souvent je fouine dans les endroits les plus abrités et on trouve toujours de bonnes surprises : soit des crevasses, voire des grottes (il y en a une belle à port Miou hein Francis ? voir « le fleuve caché des calanques » des Carnets de plongées). J’y ai fait de jolies rencontres fortuites comme avec un St-Pierre une fois, un calamar que j’ai eu le loisir de filmer, une superbe raie, etc … Disons qu’il y a les spots officiels et puis les spots improvisés. Par exemple il y a une partie du massif en sortant à droite de Port Miou qui abrite une belle grotte et une superbe arche à 10 m de profondeur. Elle n’est pas répertoriée en spot de plongée je crois mais l’endroit vaut le détour. En l’occurence c’est là que nous avons plongé le 27 décembre entre autre. Et puis nous avons cherché les fameux canons de la pointe Cacau …Bises à tous et promis je vous raconterai certainement en images cette petite aventure « à la Cousteau » du 27 décembre.PS : j’ai trouvé les calanques très propres sous l’eau ! Vous avez nettoyé en mon absence ? :)A très bientôt tout le monde !Martial Ferré

    • Je ne peux qu’abonder : Ces calanques sont devenues mon terrain favori, avec ou sans enfants… Port Miou mais aussi Bestouan, Morgiou, Sormiou, Callelongue, Ile Maïre : Tant de sites « non répertoriés », effectivement, mais qui recèle des trésors. Du corail rouge dans 10m d’eau, par exemple. Et des grottes… Et des épaves… Tout ça accessible tellement facilement et en hors saison, c’est encore meilleur : l’impression d’être seul au monde… Bon voyage Martial et attention : Ne va pas capeler un bi 15l à la place du parachute ! En chute libre, c’est le premier pas qui coûte…

  24. Alors tu as eu la neige dans tes montagnes ce matin ??? Moi à Endoume on a eu quelques flocons  😀
    Pour en revenir à ce beaux massif… parait qu’on peut faire Maïre en partant du bord (Les Fromages, voir les Farillons…)… une idée ! A+ !

  25. Bonne année 2010 à tous les blogueurs…. C’est un peu dommage, j’étais à Marseille du 18 au 22 décembre 2009 et parole de Marseillais on n’avait plus vu un temps pareil à cette époque depuis des lustres. Pas moyen de plonger, les premiers jours froid de canard accentué par ce vent piquant mistral et tramontane et les jours suivant pluie, pluie, pluie.
    Cette année pas de  bateau, car le copain François est à Mayotte pour une durée considérable, donc obligé de partir du bord. Essayé de trouver un site abrité du vent, calanque de Figuerolles, côté de Cassis, côté calanque de Port-Miou, La Vesse, Méjean, en désespoir de cause téléphoné à François à Mayotte même là rien à faire….. Donc , pas de plongée cette fois. C’est du jamais vu. Ca fait des années que nous plongeons à cette période à Marseille jamais nous n’avons connus celà. Bien sûr il y a toujours une ou deux journées de mauvais temps mais on trouve à chaques fois une calanque abritée mais pas cette année, réchauffement climatique ???!!!!
    De toute façon, on n’a pas eu notre dose de bulles, on va revenir bientôt…..
    POLO 

  26. (A.F.) – Un accident de plongée a eu lieu dimanche matin vers 10h au lac de la Haute-Sûre. La victime, un homme de 60 ans qui était venu s’exercer à la plongée en compagnie d’un autre plongeur a subitement coulé.

    Il aura fallu une heure pour retrouver le plongeur. Des hommes-grenouilles ont sondé l’endroit, près d’Insenborn; c’est là où le lac est le plus profond, atteignant 27 mètres de fond. Les plongeurs ont dû se relayer pour poursuivre les recherches. C’est vers 17h ce dimanche que le décès du plongeur de 60 ans a été annoncé. Une autopsie a été ordonnée par le Parquet de Diekirch

  27. Hello Francis, je crois qu’on exerce tous une activité à risques il convient de le rappeler mais le virus nous pique et rien ne sert de l’expliquer, la meilleure réponse à cela c’est que c’est comme ça……. et puis la vie mérite bien de risquer, d’essayer, de sortir des sentiers battus….. Je n’ai pas de réponses à ces questions, juste savoir que vivre c’est risquer….!!!!!! Amitiés à toi, et prudence mon ami…. POLO de Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *