TikiMee. Et vous ?

Depuis l’avènement du Web 2, réaliser des sites « à la main » comme ce blog par exemple n’a plus grand sens. On peut aujourd’hui avoir une présence efficace sur internet sans aucune autre connaissance que celle de cliquer sur des boutons et de remplir des champs (simplissimes). Il est également facile de disposer d’un look très professionnel grâce aux mises en pages et modèles fournis avec chacun de ces services. A vous dégouter d’avoir appris tant de choses dans ce domaine. Passons… Toutefois, pour les boulimigeeks, se pose un jour le problème de la centralisation des informations.

En effet, nous avons tous au moins un Facebook, un CV qui traîne, un Twitter, peut être une chaîne YouTube et quelques galeries photos plus ou moins à l’abandon dans le cyberspace… Pour ma part, j’en étais à créer des cartes heuristiques (dont je vous reparlerais) pour me repérer un peu dans cette jungle de sites persos quand j’ai découvert TikiMee. Un service qui pour une fois allie efficacité, fonctionnalités et look d’enfer. C’est un agrégateur d’agrégateurs (ou de tout ce que vous voulez). L’intégration ultime ! De quoi réunir sur une seule URL (et donc une seule page), l’intégralité de votre présence sur le Web. De quoi s’y retrouver soit même et surtout de se présenter au mieux auprès des clients, commanditaires, recruteurs, qui n’ont pas forcément le temps de naviguer de liens en liens. Ici, tout est visible et disponible d’un seul regard. Zen… Ce n’est pas pour rien que les concepteurs se sont servit de l’image du regretté Steve Jobs qui aurait pu effectivement adopter TikiMee… En le rebaptisant peut-être iMee…

Soyez en tête de liste Google !

Les moteurs de recherches y trouvent aussi leur compte et les créateurs de ce service assurent que vous vous retrouverez en tête de liste Google en moins de 30 jours. C’est sans doute vrai. En ce qui me concerne, et vu ma présence déjà compulsive sur l’Internet, quand je tape mon nom de domaine, j’arrive évidemment en tête de liste. Mais je pense à tous ceux qui n’ont pas d’adresse personnelle et pas forcément le temps de mettre à jour leur présence : voilà un « réseau des réseaux » qui peut clarifier un peu la situation. Pour disposer de toutes les fonctionnalités, le service est payant (99 € par an) mais je crois que cela vaut vraiment le coup dans un cadre professionnel.

Pour les curieux, voici donc ci-dessus mon TikiMee ! Et vous ? Quels réseaux ont votre préférence ? A bientôt… Quelque part sur un de ces babillards…

Partager ce billet
  , , , , , , ,


33 commentaires sur “TikiMee. Et vous ?

  1. Même pas fait exprès, c’est mon touchpad qui a glissé !! 😉
    On doit pouvoir encore en déloger quelques uns au mulot qui traînent sur la toile !
    Elle porte d’ailleurs bien son nom, cette toile, non ?…

  2. Kweeper semble avoir été développé par un p’tit gars de chez nous, ça valait bien une inscription !
    Reste plus qu’à trouver une appli qui mette à jour et synchronise tous ces comptes !! 😉

    Sinon, dans la série « same same but different », et pour épingler un peu plus, y’a aussi http://www.thefancy.com avec des jolies photos dedans. (les droits d’auteurs, déjà salement amochés, s’enfoncent un peu plus sous les chrysanthèmes…)

    Faudra d’ailleurs nous faire un billet « condensé » de tous ces tops et flops 2.0 un de ces 4 !

    • Une vraie mine ce Ted ! 🙂
      Oui, Kweeper, c’est un lyonnais. Pas mal ce réseau et plutôt réactif : il y a toujours quelqu’un même en pleine nuit…
      Pour la synchro, je suis sûr que pas mal de monde y travaille. En effet, par le jeu des liens, des abonnements et publications automatiques, on forwarde et doublonne à tour de bras sans savoir vraiment ce qui se passe. Gare aux infos « personnelles »…
      The Fancy est pas mal mais un peu trop anglo saxon encore. Ça me parait très semblable à PinTerest qui après un démarrage exponentiel semble retomber un peu…
      Pas bête l’idée du billet mais à vrai dire, je découvre un site de ce genre par jour (via Twitter) : ça va être dur de suivre ! D’autant qu’il faut encore trouver le temps d’animer un peu son profil… Sans parler des autres réseaux spécialisés où je sévis, dans l’art, la science, etc.
      A moins que je ne vous propose un billet d’archéo : Myspace, que sont-ils devenus ? Il n’y a rien de plus kitsh qu’un site abandonné depuis des années (j’en ai plein, pour ma part…) et on mesure alors la marche effrénée des « temps modernes »… Heureusement que le pin parasol devant ma fenêtre ne croit pas aussi vite : c’est… Reposant !

    • Storify, entendu parler mais pas testé… Il y a du beau monde sur la page d’accueil ! Et… Klout, j’y suis depuis quelques temps. A vrai dire je n’y comprends rien. Mon « score » est de 45 pour une présence et une activité relativement importante sur internet et ma fille (12 ans) a un score de 50… Vexant !
      Klout semble surtout prendre en compte Facebook et Twitter et ne fait pas la différence entre les « vrais » contacts et les listes « achetées » (ce qui n’est pas le cas de ma fille, entendons nous bien…). Oui, oui, les « fans » s’achètent ! Je prépare un billet saignant là dessus, tant je suis tombé de ma chaise ! ‘Poucebas’

    • Oui, je marche dans les klouts. Vous êtes klouté aussi ? 🙂 La fonction comparaison est délicieusement régressive… Me rappelle la vie de dortoir où nous déroulions nos attributs façon mètre souple…

        • Aaaah Caroline, je vous reconnais bien là : la précision scientifique même pour des histoires d’alcôves ! Quand à Long Dong Silver, je connais et j’ai même eu la photo : elle enchantait nos passionnantes discutions adolescentes. Effectivement, son gland lui arrivait sous le menton. Je me suis toujours demandé d’ailleurs où il pouvait la ranger… Enroulée, comme la trompe des lépidoptères ?…

  3. Ce n’était donc pas un canular !

    La trompe des lépidoptères ? Oui, c’est une vision bien poétique du rangement… 😉

  4. Votre boite à klouts doit être percée, il en manque déjà un… 😉

    (pour info, je ne suis pas « klouté » car bien moins branché que vous ! Pour le reste, n’insistez pas, je ne parlerais ni de ma période dortoir ni de mes attributs sur cette page !!)

    • J’ai en effet perdu un Klout dans la nuit. Sanction terrible ! Sans doute parce que j’écrivais à propos des requins marteaux… Quand au reste, quel dommaaaage ! Pensez à toutes nos lectrices, surexcitées par nos assauts d’esprit.
      Mesurez au moins leur déception…

      • On perdrait donc des klouts à créer du contenu ? Un peu embêtant tout de même… A moins que votre fille ne vous l’ait piqué !
        Quand au reste (aux restes ?) comme vous dites, « c’est pas moi qu’a commencé » ! Je m’étais cantonné au thème du billet et n’ai pris personne d’assaut. Ca m’apprendra…

  5. Pour celles et ceux «qui sont désireux de bien comprendre les écrivains qui n’ont d’autre tort que d’appeler un chat un chat» , Auguste Scheler, sous le pseudo de Louis de Landes, propose plus de 2 000 définitions de «tous les mots consacrés à l’amour» dans son « Glossaire érotique de la Langue Française depuis son origine jusqu’à nos jours », datant de 1861 (pour ce linguiste suisse du XIXème siècle, la publication d’un tel glossaire devait permettre «de lire notre ancienne littérature»).
    Je me suis dit qu’en plus de nous instruire sur les mots de la chose, cela pourrait nous aider pour la suite de ce billet chaud comme un fumeur blanc…

    http://books.google.fr/books?id=_MxDAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

    (peut être téléchargé sous la forme d’un fichier PDF, également réédité en 2004 par Les Éditions de Paris – Max Chaleil)

    (source : http://next.liberation.fr/sexe/2012/05/10/etre-porte-vers-l-acte-venerien_817781)

      • Vous me voyez ravi de cette « résurrérection » !
        Je peux dire que je n’ai pas cru un instant à une censure « Guen-ée », l’homme étant trop libre, mais plutôt à un commentaire gainé par des algorithmes trop rigides, malheureusement pas à l’endroit souhaité. Il serait temps qu’Akismet accorda sa flûte et remplisse son devoir ! Au lieu de lui faire venir l’eau à la bouche, de le mettre en appétit, cela le rétracte. Mauvais ribaud… Il faut lui tordre le douzil, l’escoiller ! Un macé, probablement…
        Par contre, je ne vous cache-sexe pas qu’avoir été étiqueté « indésirable » sur un sujet de la sorte m’a quelque peu vexé et mis le pendeloche en berne…
        L’affaire évacuée, me voilà regonflé, rechargé, que dis-je, ressuscité, prêt à nouveau à aller à la charge ! A l’abordage !!
        « Labourons profond le champ des connaissances » disait un prof de fac !! Si c’est un érudit qui le dit…

    • Merci pour ces liens. je suis moi même grand amateur des mots précis, en particulier pour toutes ces histoires de cul ture. Et en effet, l’algoritme d’Akismet a censuré, ayant dû avoir un hoquet sur certains « mots clé »…

  6. J’envoyais, il y a peu, un petit commentaire pour entretenir cette charmante conversation, mais il n’apparut point. Je décidais de le soumettre à nouveau mais on me répondît « doublon ». Je le crus et ne fis rien. Mais il n’est toujours pas. Dois-je y voir la main gantée de la censure ? Je n’en crois rien ! Est-ce la main moufflée de la technique ? Tout est possible ! Où est-il ? Dites-moi, j’ai peur d’avoir perdu la flamme…
    (ouais parce que même avec le clavier rétro-éclairé, j’ai pas envie de tout retaper !)

    • Ted, connaissant le « bonhomme », soyez rassuré, c’est forcément un problème technique 😉 et absolument pas de la censure…

    • Mon cher Ted, il n’y a pas de commentaire au numéro que vous avez demandé… Voilà qui est bien agaçant (perso, je hais les formulaires qui zappent ma prose, toujours prolixe…)
      Pas de censure, naturellement. Mais y aurait-il au sein du php une autocensure cachée ? Avec un post « baleinier » dont le texte a disparu, voilà encore des symptômes inquiétants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *