logo_thalassaA l’occasion de la rediffusion de la série chaque mercredi sur Planète Thalassa, je publierais ici chaque lundi le synopsis du film tel que je l’avais écrit et conçu à l’origine. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche… Le film est parfois un peu différent de l’histoire originale : Eternel conflit entre rêve d’auteur et contraintes de la production.

Carnets d’expédition Arctique – Septentrion

Première diffusion : mercredi 02 Septembre 2009 à 20h40 – Rediffusions : 06 Septembre 2009 à 16h50 – 11 Septembre 2009 à 19h45 – 12 Septembre 2009 à 17h00 – 16 Septembre 2009 à 21h35 – 17 Septembre 2009 à 19h35 – 20 Septembre 2009 à 17h45 – 23 Septembre 2009 à 19h35

[singlepic id=149 w=590 h=442 float=center]Septentrion… voyage dans l’extrême nord des anciens, «Ultima Thulé», les limites du monde connu… Mais aussi voyage dans la mémoire et l’imaginaire de deux grands peuples : les Vikings et les Inuits. Les uns, navigateurs venus de Scandinavie vers l’an 1000 pour conquérir. Les autres, nomades, venus d’Asie en passant par le détroit de Behring, pour s’établir il y a plus de 5000 ans à l’extrême nord ouest du Groenland. De ce choc frontal, seuls les Inuits subsistent aujourd’hui. Que sont devenus les Vikings, que rien n’arrêtait ? Ont-ils été assimilés, exterminés jusqu’au dernier ? Ont-ils poursuivi leur exode jusqu’en Amérique, au Mexique, en Amazonie ? Ont-ils subis les effets de la glaciation, jouissant jusque là d’un vaste territoire boisé au Groenland, en une période de réchauffement qui ne devait rien à l’ère industrielle ?…

Quel est ce mystérieux visiteur venu du cosmos, dont les légendes Inuit gardent la trace et qui donnait force et puissance contre l’ours et le morse ? Le Ragnarök, fin du monde décrite par les fils d’Odin ? Une légende fondatrice relatant la chute d’une énorme météorite ?
C’est à toutes ces questions que nous allons tenter de répondre dans cette histoire. Aujourd’hui, seuls restent les chants du peuple des glaces, les runes étranges gravés dans la pierre et les Sagas parcheminées des archives islandaises.

[singlepic id=162 w=320 h=240 float=left]Menant l’enquête, nous suivrons tout naturellement la route des explorateurs Vikings, du paria Erik Le Rouge et de son fils Leif Eriksson, découvreurs de nouveaux mondes. Sur la mer, la glace, les sources et les geysers, dans les gouffres, les cascades et les volcans, au milieu des orques, des baleines blanches et des narvals, nous allons découvrir ce qui reste de la culture Viking sur les lieux mêmes de leurs atterrissages. Un voyage initiatique va nous mener du Danemark à la Terre de Baffin, en passant par l’Islande et le Groenland

De cette itinérance géographique et naturaliste va surgir comme une évidence toute la mythologie nordique : Le monde originel né du gouffre immense Ginnungagap. Le domaine du feu de Muspell, où le géant Surt monte la garde, armé de son épée de flammes. Le royaume des morts, au pays gelé de Niflheim. Le géant des glaces Ymir. Le monde souterrain peuplé de nains pétrifiés et hanté par Fafnir, le dragon-serpent… La naissance de Thor, d’Odin… Les guerriers tombés au combat emmenés par les Walkyries vers le paradis, le Walhalla aux 540 portes…

[singlepic id=152 w=320 h=240 float=right]Avec la rencontre des Inuits dans les terres glacées de Thulé, l’histoire se complète, les mythes se croisent… Effectivement, un jour lointain le «ciel est tombé sur la tête des hommes». Vagn.F. Buchwald, le célèbre explorateur polaire danois, se souvient des ses expéditions à la recherche de la plus grosse météorite jamais tombée sur terre.
Dans l’odeur des chiens de traîneaux, nous glissons dans l’infiniment blanc à la recherche du monstre de fer. Un métal sidéral dont on faisait jadis des armes magiques pour communiquer avec le cosmos, le «Grand Tout».

Dans la gangue de glace autour de la roche extraterrestre résidait l’âme des anciens. Des âmes perdues quand, en 1897, l’explorateur Peary s’est emparé de la plus grosse partie pour l’exposer au musée de New York.

dvd arctiqueAujourd’hui, les Inuits sont plus sûrement condamnés par la culture occidentale que par le médiatique «réchauffement climatique», catastrophe annoncée à laquelle ils ne croient pas : en 5000 ans, ils en ont vu d’autres… Sous la glace ou sous l’eau, trouverons-nous d’autres fragments du bolide qui percuta un jour la planète, nous rappelant à notre condition de survivants dans l’espace, à bord du vaisseau-Terre ?

Qu’importe. Pour l’équipe, l’essentiel restera cette rencontre avec les «Hommes Bons», ces Inughuits de l’extrême nord, durs comme la glace, avec au cœur la chaleur des météores…

Petit bonus : Une musique d’Eric Le Guen qui aurait parfaitement illustré certaines séquences de cet épisode…

[media id=8 width=320 height=80]

Itinéraire de l'expédition en Arctique