Pour l’instant, afficher de la 3D sur une page web est une galère (ou un délice de geek, selon l’inclination de chacun). D’ailleurs, si vous êtes sages, je vous dirais comment je fais pour afficher le beau modèle ci-contre que vous pouvez manipuler à la souris. Si, si… Essayez ! Encore mieux : En cliquant/glissant/lâchant plus ou moins fort vous ferez tourner le modèle plus ou moins vite ! Et voilà : Je viens de vous faire jouer à la balle sur mon blog 😆

A ce propos, on consultera un article de synthèse qui présente les différentes technologies 3D Web actuelles et le site Web3D consacré aux langages et outils nécessaires. Jusqu’à présent, on était contraint d’utiliser des plugins et tout le monde ne sait pas comment les installer dans un navigateur. Ainsi, VRML, SCOL, CosmoPlayer et d’autres sont restés confidentiels. Mais le rêve 3D perdure… Et puis je suis tombé sur ce communiqué qui annonce (enfin) l’avènement d’un standard pour l’affichage de la 3D sur les pages web et ce, dès 2010 !

Le Khronos Group (on nage déjà en pleine science fiction !), consortium en charge des spécifications de langages comme OpenGL, espère parvenir à mettre rapidement au point un nouveau standard, baptisé Web GL, qui permettrait d’exploiter nativement de la 3D au sein d’un navigateur Web. WebGL bénéficie du soutien de NVIDIA et AMD, principaux fabricants de cartes graphiques dédiées, ainsi que d’organismes tels que Mozilla, Google, Ericsson ou Opera Software. WebGL sera un standard permettant d’exploiter par l’intermédiaire du JavaScript, des commandes OpenGL ES 2.0 au sein du navigateur. Il tirerait parti des avancées proposées par HMTL 5, à commencer par l’élément Canvas qui permet d’effectuer des rendus dynamiques d’images bitmap via des scripts. Le rendu 3D serait directement effectué par la carte graphique.

Google, toujours à la pointe, a déjà développé un plugin expérimental allant dans ce sens, O3D, tandis que Mozilla propose Canvas 3D JS Libary (C3DL), une bibliothèque offrant des fonctionnalités similaires. Pour l’instant, ces solutions ne sont pas compatibles. D’où l’intérêt de mettre en place un standard. Les spécifications finales de WebGL pourraient voir le jour dans le courant du premier semestre 2010. Elles seront ensuite accessibles à tous, gratuitement.

On rêve tous de Minority Report : Demain, le web sera 3D ou ne sera pas…