Il est des fois ou j’ai honte d’être journaliste… Comme beaucoup d’entre vous, sans doute, je suis las d’entendre les média se répandre en communiqués alarmistes sur la « grippe des cochons » alors qu’il y a tant d’autres problèmes plus graves qui pourraient et devraient faire l’actualité. Sans parler des bonnes nouvelles, des découvertes archéologiques, de l’exploration spatiale, du bien vivre ici ou là, bref, des raisons de ne pas se faire stériliser ou de sucer le canon d’un fusil de chasse.

Playa del Carmen au Mexique

Toutes chaînes confondues, les journaux télévisés enfoncent les stéréotypes et jouissent littéralement dans la « mauvaise nouvelle ». D’ailleurs, sur mon écran 16/9, l’image est encadrée de noir : un faire-part…

Media sous influenza

Après la grippe aviaire, voici donc venue la grippe porcine, rebaptisée grippe A. Et les gogos de dévaliser les pharmacies en Tamiflu et autres masques chirurgicaux (le pape devrait d’ailleurs se prononcer contre le port de ce masque…) ! Cela m’étonne que personne n’ait encore fait le lien avec la couche d’ozone ou le réchauffement climatique…

Alors, moi qui ai beaucoup voyagé et étudié quelque peu, je dois vous avertir que le pire est à venir… Après les poulets et les cochons, je soupçonne les ours de nous préparer une pandémie mondiale ! Par principe de précaution, j’ai demandé à mes enfants d’incinérer toutes leurs peluches !

Mais que dire du rhinocéros, dont l’inoculation provoquerait d’intolérables douleurs anales d’après les chamanes africains ? De la méningite éléphantine, trompeuse et pour laquelle n’existe aucune défense ? De la concubinite rampante qui vient à bout de tant de mariages ? Du rhume de cerveau qui semble affecter la majorité des « leaders d’opinion » ? De la peste de Buda, venue d’Europe de l’Est ? Des hémorroïdes « à la grecque » d’après une rumeur sans fondement ?

Le masque officiel…

Playa del Carmen

Crise des bourses ? Sarkosite foudroyante ? Pouvoir d’achat et emploi grippés ? Cessez de trembler dans vos caleçons, il y a bien pire : la grippe cochonne ! De groin en groin, l’avenir est noir et plein de bubons ! Au grand Pandemonium des pandémies, l’industrie pharmaceutique se frotte les mains et continue d’acheter scientifiques et médecins (et leurs cocottes) à coup de « séminaires ». Au Mexique ?

Nous souffrons aujourd’hui de médiatite aiguë (et pas que dans le domaine des pandémies…) et il n’existe hélas pas de vaccin sauf à se couper du monde. Ce qui m’arrive d’ailleurs de temps à autre pour constater à mon retour que la terre n’a pas cessé de tourner et que, finalement, il n’y a pas grand chose de changé…

Je viens de réserver les vols pour 15 jours de vacances à Playa del Carmen avec mes enfants et si c’était possible, je partirais aujourd’hui même ! Toujours est-il que les annulations de voyage se multiplient et que toute une région, un pays se retrouve au chômage. De quel droit ruine-t-on ainsi toute une économie ? J’ai reçu de mes contacts au Mexique une lettre que je publie en intégralité et qui témoigne bien du malaise… Alors, un seul mot d’ordre : Tous au Mexique !

Martine et Didier Phocea Riviera MayaAprès l’attaque médiatique démesurée sur le Mexique, suite a l’épidémie de grippe porcine, qui a provoqué le blocage de la destination  par le plus grand nombre des Compagnies aériennes et les T.O Français, et qui a cause moins de décès que n’importe quelle grippe “banale” tous les ans en France, mais qui par contre, porte a l’agonie une économie mexicaine jusque la bien résistante face a la crise mondiale.

La Riviera Maya représente des centaines de milliers d’emplois tant dans l’hôtellerie que dans la plongée, et la psychose créée par toutes ces informations qui n’ont d’objet que d’affoler la population du monde est aujourd’hui la cause d’une déstabilisation de l’économie touristique de la région.
Des centaines de travailleurs sans emploi et sans revenu, et la, pas question d’indemnités chômage.
Toute une économie paralysée sans état d’âme.
Plus un touriste n’arrive a moins d’avoir une volonté de fer et de braver bien des obstacles mis en travers de son chemin pour parvenir jusqu’au Mexique.
Plus un seul bateau de croisière a Cozumel, même le passage d’un ouragan ne fait pas autant de dégâts économiques.
Mais quand les gens vont ils ouvrir les yeux ?
Aujourd’hui, seul le sensationnel serait il vendeur ? Une simple épidemie de grippe, qui cela intéresserait il, d’ailleurs en France parle t on de l’épidémie de grippe annuelle qui tue chaque année des dizaines de personnes et qui traverse les frontières?
Parle t on pour autant de pandémie !! Interdit on aux touristes chaque hiver de venir en France ? Les place t on en quarantaine quand ils rentrent de France dans leur pays?
Le matraquage télévisuel irresponsable d’informations alarmistes, met en péril tout une économie. En ont ils mesure les conséquences? ceci en arrangent ils certains ?

Aujourd’hui les politiques ne répondent pas quand on leur parle de la gravite surévaluée de cette grippe, alors que les médecins reconnaissent a demi mots que le virus a ete surestime, et qu’il n’est pas aussi dangereux qu’on aurait pu le craindre.

Comment peut on si vite prendre des décisions aussi radicales vis a vis d’un pays et le condamner a l’enfermement, avant même de chercher a comprendre.
Pour la grippe aviaire on a attendu 20 jours avant de déclarer la fermeture des frontières, pour le Mexique 10 jours alors qu’aucune mesure n’a été prise a l’encontre des États Unis pourtant également touches fortement par ce virus, c’est a peine si on commence a parle d‘isoler l’état de New York qui recense le plus de cas suspects, alors que la majorité des compagnies françaises ont annule tous les vols a destination du Mexique, sans distinction, quelqu’en soit l’état.
La Riviera Maya est a 2000 Km de Mexico qui a déclaré le plus de cas, et comble de l’ironie la seule compagnie française à continuer ses liaisons va a Mexico.
Pourquoi un tel acharnement sur le Mexique. Nos politiques n’auraient pas été assez bien reçus ? N’auraient ils pas obtenus ce qu’ils souhaitaient de leurs homologues ?
Cela n’aurait il pas comme idée cachée de garder les français en France ?
C’est vrai cette grippe fera des morts a Mexico, mais pourriez vous me rappeler le nombre de mort que la grippe fait en France chaque année ?
C est simple 6 000 et 36 000 aux etats Unis.
Aujourd’hui on nous dit « a priori il s agit d une grippe benigne mais attention le virus pourrait revenir en automne et il pourrait être super dangereux «
Et pourquoi pas : Les martiens arrivent demain et vont nous manger…..
C est vrai que de tenir un peuple sous la menace… ça marche , tout le monde a décrié l’exemple d un certain Bush et finalement tout le monde fait pareil.
De plus, de brandir cette menace permettra aux labos de vendre leur vaccin cet été et comme cela on fait tourner l’ économie et tout va bien…Mais a quel prix ? Au prix de sacrifier tout un peuple aujourd’hui le Mexique et depuis des années les peuples d Afrique.
Mais à quand un vaccin contre la connerie ? La au moins, celui la servirait vraiment a quelque chose …

Venez expliquer a ces centaines de Mexicains qui viennent aujourd’hui de perdre leurs emplois que ce n’était qu’une alerte qui aurait servi d’exercices !!!
Un peu dur a avaler, ne trouvez vous pas ? Imaginez la situation inverse…mais, bien sur, impossible, en France on a au moins un minimum de revenu et on n’hésite pas pour une”alerte d’exercices” a mettre en arrêt maladie 7 j payés par la Sécurité Sociale des personnes ne présentant aucun signe…. mais rentrant de vacances au Mexique.
Très belle opération “préventive “pour le régime social français, il est vrai, lui, en très bonne santé, n’est ce pas ?

C’est vrai, l’impuissance d’un peuple devant un phénomène de stupidité, énerve, agace, mais vous savez quoi ? Eux même pas, ils subissent, placides, fatalistes, solidaires, mais ce sont nous les étrangers vivant au Mexique qui sommes outrés pour eux, outrés et fatigués de manœuvres politiques devinées venant de pays dont nous sommes originaires, dont nous vantons les mérites et que nous représentons dans ce beau pays d’accueil que nous avons choisi et qu’est le Mexique.

Alors arrêtons cette paranoïa injuste et injustifiée et laissons vivre le Mexique en paix afin qu’il puisse retrouver son économie touristique et redonner du travail a sa main d’œuvre .

Et n’hesitez pas a revenir des maintenant a Playa del Carmen, Cozumel ou Cancun, TOUT VA BIEN,

REQUINS BALEINE, RAIES MANTAS et DAUPHINS se sont bien moques de ce virus et de tout ce déferlement médiatique et VOUS ATTENDENT.
Plongeurs, ne tardez plus et renseignez vous auprès de votre T.O préféré et passez des vacances de rêve, en famille ou entre amis au bord de la mer des Caraïbes.

Martine et Didier
Phocea Riviera Maya-Centre IDC Gold Palm PADI-Club ambassadeur de la charte Longitude 181
Playa del Carmen , Mexico
Tel : ( 0052 ) 984.873.12.10
Fax : ( 0052 ) 984 879.47.09
www.phocearivieramaya.com
www.phocea-idc.com
www.hotel-colibri.com