TripAdekua : Oman, ça vous nudibranche ?

TripAdekua Oman

TripAdekua Oman

A l’infini, l’eau verte, intense, parfaitement transparente… Je me déplace pourtant à une allure d’escargot tant les proportions de ce monde sont chaotiques. De gros trains de plancton passent, tourbillonnent, happés par les monstres en écailles. De gigantesques créatures qu’on voit à peine tant elles sont rapides en comparaison de notre rythme rampant. Et pourtant, on en bave ! Moi et mes congénères avons d’ailleurs été affublés du sobriquet de « nudibranches »…

Nous occupons, dans l’embranchement des Mollusques, la classe des Gastéropodes et l’ordre des Opistobranches. A vos souhaits ! Encore nous vous épargnons les familles, genres et espèces, qui comptent plus de 2 500 spécimens au fichier central…

Et pas touche : nous possédons de terribles armes chimiques, conquises de haute lutte, au gré de l’évolution. Nous puisons dans les propres défenses des êtres que nous dévorons. Éponges, hydraires : nous sommes les seuls à nous régaler des spicules calcaires et des dards empoisonnés des hydraires. Nous les stockons dans nos cirres qui parsèment notre dos. Au moindre contact, ils sont réemployés immédiatement vers l’agresseur.

Le prépuce à l’oreille

TripAdekua Oman-nudibranches

Les nudibranches sont hermaphrodites, c’est à dire mâles d’un côté et femelles de l’autre. Ils s’accouplent ainsi « en 69 », chacun assurant à tour de rôle les prérogatives des deux sexes, dans une étreinte qui peut durer plusieurs heures. Et on appelle ça des mollusques ? D’ailleurs, vous avez remarqué ? Les filles sont folles des nudibranches ! Ces limaces minuscules, forcément baveuses, venimeuses et la plupart du temps minuscules, au point de provoquer derrière les masques un strabisme convergent.

Et bien le moins qu’on puisse dire est qu’à Oman, elles seront servies (les filles ! Pas les limaces…) Je n’ai jamais vu autant de nudibranches de ma vie et d’une telle taille… Et question robe, été, collection automne/hiver : tout y est !

Ça tombe bien : le Golfe Persique est la nouvelle destination plongée du catalogue TripAdekua : de sérieuses économies en perspective !

Franchement ? Un petit bain chaud au milieu des carangues, çà ne vous dirait pas ?

TripAdekua plongée Oman

TripAdekua plongée Oman

TripAdekua plongée Oman

TripAdekua : décidément, tout le monde s’y met !

Depuis que je collabore avec cette plateforme de mise en relation directe pour les voyages-plongée, je ne croise que des connaissances ! La planète a-t-elle rétrécie ? Où les critères de sélection du site sont-ils particulièrement bien choisis ? Toujours est-il que me baladant sur le site à la recherche des nouveautés, je tombe sur : « Christophe, votre Expert Local Dive Trip Adékua à Dibba au Sultanat d’Oman« . Shah alors ! (L’Iran n’est pas loin…) Mon pote Chris… Bon choix ! 😉

TripAdekua Oman

TripAdekua plongée OmanChristophe, son monitorat en poche dès 18 ans a sillonné les mers et les océans, avant de s’installer dans le Musandam, au Sultanat d’Oman en 2004.

Que vous soyez débutant ou confirmés, en snorkeling ou en plongée tek, Christophe vous propose les plus beaux sites pour découvrir la vie sous-marine à l’entrée du Golfe persique.

Située à la pointe nord-est de la péninsule arabique et séparant le Golfe Persique de l’Océan Indien, les eaux du Musandam regorgent de plancton qui attire une vie foisonnante. Quantité phénoménale de poissons tropicaux, pélagiques, requins et autre tortues…

Mais les plongeurs du monde entier viennent également de plus en plus pour les « Muck-Dives », jusque là très peu connues dans cette région. Que vous soyez photographes ou non, vous serez enchantés lors de vos rencontres avec les frogfishs, hippocampes, ghostpipefishs, et autres crevettes et nudibranches…

TripAdekua plongée Oman

TripAdekua plongée Oman

On vous attends !

Partager ce billet
  , , , ,


2 commentaires sur “TripAdekua : Oman, ça vous nudibranche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *