Le trekking… L’art de mettre un pied devant l’autre et de recommencer ! Quoi de plus difficile à décrire ? A raconter ? Et pourtant, j’ai promis à Gilles Debrix, co-fondateur de Trip Adékua, de troquer, le temps de ce billet, les palmes pour les godillots de randonnée. Misère… Bah, après tout, quand on sait palmer, on sait marcher, non ? Il suffit de redresser les chevilles !

Et Dieu sait que j’ai marché, le plus souvent bouteilles de plongée sur le dos, durant toutes ces années d’expédition. Alors vous pensez, une petite ballade au Maroc, il en fallait plus pour me mettre sur le flanc.

Et maintenant TrekAdekua !

8 jours de trekking mixte dans le sud du Maroc, 775 € hors vol, personnalisable : Voici l’offre de Said, expert local de TrekAdekua au Maroc. Il parle français, anglais, arabe, espagnol, italien et guide sur place depuis 9 ans pour des séjours variés avec hébergement en riad ou bivouac. Par exemple : accompagnés d’une caravane de dromadaires, départ de la ville de Zagora, aux portes du désert marocain. Vallée du Draa, palmeraie d’Amezrou, oasis de Tifkast et Dyabi, Oued l’Mhasser, dunes de l’erg de Chegaga, ac d’Amman Imsafine…

Mais rappelons le concept TripAdekua : tous les séjours sont personnalisables et vous êtes en relation direct avec votre expert local. Autrement dit, vous faites votre programme. Et pourquoi pas celui que j’avais concocté il y a quelques années, lors d’un repérage dans le sud marocain, justement ?

En voici les principales étapes, sous forme de « roman photo » que les utilisateurs de tablettes apprécieront. Un frotté de doigt sur la vitre c’est quand même moins cassant que des kilomètres à pied ! Blague à part, pour qui sait sortir de Marrakech, le Maroc sauvage est une vraie découverte et j’espère vous donner envie de découvrir à votre tour. Bonne balade !

MARRAKECH

La ville blanche et rose

Première journée et nuit au Maroc. Visite de Marrakech. Le lendemain nous prenons la direction de Zagora.

.

L’ATLAS

Col de Tizin-Tichka

Superbes points de vue depuis le plus haut col routier (2300m) dans l’Atlas. Si bien qu’au retour, en plein hiver, la route était coupée ! Quand les touristes marocaines découvrent la neige… Et détour par Agadir pour rejoindre Marrakech. Magnifiques randonnées en direction de Ouarzazate, dans les canyons et paysages désertiques.

.

KASBAH AIT BEN HADDOU

Un marché en marchant…

Marché animé en plein air, en route vers Zagora. Ici, tout se vend, se marchande. On palabre, on s’enflamme, au milieu des charrettes débordantes de légumes et de fruits et des attelages qui livrent tout et son contraire : un désordre magnifique !

.

JBEL TIZOUGUIRENE

Au cœur du Maroc

Piste de Tizin Tafilalet en direction de Tazzarine, en traversant de très beaux villages adossés au Jbel Tizouguirene. Zone peu touristique : en me baladant dans les villages de terre battue je me retrouve au milieu d’une famille volubile qui me fait tout visiter. Arrive alors le chef de famille qui croyait que je voulais lui acheter son épouse… Direction Alnif à travers une vaste plaine caillouteuse piquée de dromadaires. Descente dans les foggarahs, réseau de puits et de tunnels …

.

ERFOUD

Fossiles du dévonien à la pelle…

Randonnée dans le désert au nord d’Erfoud. En fouillant un peu, le nez au sol, je découvre rapidement les gisements de fossiles du Dévonien (360 millions d’années) prisonniers dans la roche grise. Trilobites, crinoïdes, ammonites : voyage dans le temps et plongée à sec ! Au village, des artisans travaillent les pierres extraites pour mettre en valeur ces animaux marins d’un lointain passé.

.

VALLEE DU DADES

Des palais d’argile

Me voilà dans la vallée du Dadès entre les monts du Haut Atlas et de l’Anti-Atlas, parti de Tinerhir vers Ouarzazate. Je me perd dans l’un des nombreux villages fortifiés construits en pisé. Volées d’escaliers, portes secrètes, ferrures ouvragées, palmeraies et rivières en contrebas découvertes dans l’encadrement des fenêtres d’argile : c’est comme dans les films !

.

MERZOUGA

Aux portes du Sahara

Voilà le début du grand erg, à la frontière avec l’Algérie. En tournant le dos au village qui décharge régulièrement ses flots de touristes, je me retrouve au milieu d’une mer de dunes orangées à l’infini… Seul au monde ! Si vous aimez la compagnie, c’est l’endroit idéal pour tester le dromadaire en méharée et passer la nuit dans les tentes aménagées : de vrais hôtels de toiles avec restauration de qualité et tambours touaregs, sous les étoiles…

.

GORGES DE TODRA

Au fil de l’eau

En suivant l’Oued Todra me voilà dans un canyon de 300m de profondeur dans le calcaire ocre et rugueux. Magnifiques voies d’escalades au milieu des aigles et des colombes. Spéléo, je ne résiste pas à explorer quelques grottes qui s’ouvrent en paroi. Au niveau de l’eau je manque de me faire dévorer par des chiens errants : on les nourrit ici à coup de pierres ! Je retrouve la paix dans les belles palmeraies, dattiers et grenadiers. Détour par la source du poisson sacré et ses légendes.

.

VALLEE DES ARGANIERS

Fabuleuse Abulouz !

Il neige ! Les cols de l’Atlas sont fermés. Détour par Agadir pour rejoindre Marrakech. En chemin, je m’arrête devant un paysage étonnant : à perte de vue, des arbres couverts de curieux fruits et de chèvres dans les branches ! Les montagnes autour d’Abulouz sont couvertes d’arganiers dont on tire la fameuse huile d’argan… Pas facile de faire des photos : je suis chassé par un berger qui veut monnayer son image. Dommage.

.

MARRAKECH

L’herboriste du « Palais El Badii »

Mohamed est herboriste et particulièrement comédien. Et commerçant hors pair (je repartirais avec deux fois plus de « souvenirs » que prévu…). Mais quel voyage ! Couleurs, senteurs, plantes séchées, drogues et mêmes tisanes aphrodisiaques ! Encens, curcuma, santal, ginseng rouge, alun, au kilo, au gramme, au gré des marchandages et des marchands de rêves ; en grains, en barres, en feuilles et autres poudres de perlin pimpin !

Ainsi s’achève notre petit trekking en images…