Remarquable trouvaille pour Gérard Carrodano dont nous parlions dernièrement à l’occasion de l’opération de comptage des mérous à La Ciotat. Cette fois, c’est un requin peau bleue qu’il a capturé. Une belle opération de marquage, en ce mois d’avril, sous la direction de François Poisson (!), ichtyologue au Seaquarium du Grau du Roi.

En Méditerranée, les populations de requins sont dans un sale état conclue l’UICN et l’étude dirigée par biologiste Francesco Ferretti auteur de « Loss of Large Predatory Sharks from the Mediterranean Sea ».

Il y a donc urgence, puisque la raréfaction de ces super-prédateurs à un impact direct et majeur sur les écosystèmes. Pour les protéger, il faut d’abord comprendre comment ils vivent, où ils évoluent, où les petits naissent… Pour répondre à ces questions, un programme de marquage par balise a été lancé par le Seaquarium. La plus grande difficulté, c’est d’arriver à capturer les requins et cette fois, l’équipe à un coup de chance, un requin a été capturé vivant, ils vont pouvoir tenter la pose de la première balise.