Recadrer ses photos

Nous reprenons ici la discussion concernant vos photos et mes conseils pour les améliorer. Anthony Leydet, éducateur à l’Environnement marin et photographe sous-marin « amateur », animateur du site www.zesea.com. nous a soumis 3 belles images.
Rappelons que, comme sur l’ensemble du site, il suffit de cliquer sur une image pour la voir en grande taille et de cliquer encore pour faire défiler. Simple et évident (?) mais je suis sûr qu’il y en a parmi vous qui s’écorchent les yeux à déchiffrer des timbres poste 😉

D’abord, observation générale : beau travail ! Avec le matériel dont tu dispose, le résultat est excellent Anthony.

Je n’ai pas grand chose à dire sur la première photo. C’est réussi mais penses toujours à ceux qui regarderont l’image et surtout à ceux qui ignorent tout de la plongée. Au milieu de 10 autres photos, il est probable qu’ils ne remarqueront pas celle-ci, trop éloignée de leurs repères habituels.

blennie gobie plongéeLa blennie. Dans ta description, tu dis avoir des problèmes de surexposition et demandes comment mieux isoler l’animal. Je n’entrerais pas dans les détails techniques de chaque appareil, qui permettent ou pas certaines choses, pour ne m’intéresser qu’à la photo faite. Vu la position de la blennie, il semble assez difficile de l’isoler sur un fond sombre. Il faut donc tirer parti de ce fond. Ensuite, qu’as-tu voulu montrer ? Une blennie ? Alors, il faut la montrer : RECADRAGE ! Regardes ce que cela donne… Deux avantages : Tu focalises l’attention sur le sujet principal et tu élimines les zones surexposées, les piquants d’oursin incomplets… J’ai dynamisé un peu les contrastes et les couleurs (objet d’une prochaine discussion) et surtout fait pivoter légèrement l’image pour une meilleure composition (également au programme).

posidonie méditerranée castagnoleConcernant la troisième, j’aime beaucoup l’ambiance mais nombre de ceux qui regarderont l’image la trouveront (à tort) banale. Essayons de lui donner du « caractère ». Qu’as-tu voulu montrer ? La lumière, l’eau, la vie (ça pourrait faire une pub !). Encore une fois, recadrage. L’image devient plus inhabituelle, attire l’œil et renforce le message lumière + eau = vie. Tout est question d’interprétation et ce dernier exemple est plus discutable. Ce qu’il faut retenir c’est qu’on peut et on doit recadrer ses photos. C’est le privilège du numérique que de disposer de cette « deuxième chance créative ».

Que pensez-vous de tout cela ? Envoyez vos photos et nous poursuivrons cette série de conseils…

Partager ce billet
  , , , , , , ,


19 commentaires sur “Recadrer ses photos

  1. Bonsoir Francis,

    d’abord un grand merci pour ces conseils et aussi pour les compliments sur les photos! Venant de toi c’est très encourageant et renforce ma motivation. J’ai envie d’arriver à quelque chose dans cette voie, et ça avance petit à petit (il faut que je t’en parle un de ces 4 🙂 ) !

    Donc, en ce qui concerne les photos, je crois avoir bien compris qu’il faut… RECADRER! En fait, j’avais toujours peur de dénaturer la photo, en ayant l’impression de perdre la « vraie » photo… mais c’est vrai que finalement autant en profiter, tes 2 exemples sur mes photos m’ont vite fait changer d’avis. Le résultat est excellent ! J’ai fait quelques essais sur d’autres photos…

    Je t’en enverrai certainement d’autres 😉 et si tu as besoin de photos d' »amateur » spéciales pour illustrer ces tutoriaux, n’hésites pas !

    A bientôt !

  2. Bonjour Anthony
    Petite précision : si on peut faire toutes les manipulations que l’on veut pour des photos destinées à être publiées en ligne en 72 dpi (raison pour laquelle on voit tant de « belles photos » sur le web;-)) il n’en est pas de même des photos destinées à la publication qui doivent avoir une résolution de 300 dpi en taille suffisante. Dans ce cas, il faut absolument travailler à partir du fichier RAW (le JPEG est déjà un format compressé et l’image se dégrade à chaque manipulation) et ne pas pousser le recadrage trop loin. Tout dépend de la taille et du « poids » de l’original.
    Si ce que je viens d’écrire est du chinois pour vous, faites le savoir : je publierais un tutoriel plus explicite…
    A bientôt !

  3. Quand je prend des photos, je suis toujours au maximum de qualité. A priori, je suis en 180 dpi en 3072*2304.
    J’ai essayé, d’augmenter la résolution à 300 avec la machine à gaz, ça rend bien, mais est-ce vraiment valable?
    Il existe un firmware à ajouter pour les Canon A620, qui me permettrait d’enregistrer en RAW mais je galère, je ne sais pas pourquoi ça ne marche pas… je suis à 2 doigts de m’arracher les cheveux là !!!
    Par contre, pour le prochain appareil, ça sera un critère de choix…

  4. BREAKING NEWS!
    Après mettre acharné pendant plus de 2h sur les forums et mon APN, me voilà désormais capable d’enregistrer mes photos en RAW !!! Et plein de fonctionnalités en plus… Je vais avoir besoin de tes lumières je crois 😉
    Bonne nuitée !
    @+!

  5. Hello,

    pour la blennie je suis d’accord, mais je préféré la troisième image non-recadrée, l’effet est plus « relaxant ». (il fait un peu aquarium 😉

    Pourrais-tu donner des indications pour le « développement » de raw en photoshop ? Quand on ouvre un raw, on peut changer des paramètres et je ne sais jamais s’il faut changer ?

  6. Un nouveau monde vient de s’ouvrir à toi Anthony !
    Amaury : je suis assez d’accord, c’était pour pousser l’exemple à l’extrême…
    Concernant le développement du Raw, je n’utilise pas Photoshop (Camera Raw) mais Lightroom 2, beaucoup plus intuitif et riche. J’ai en projet un tuto sur son emploi mais j’ai eu d’autres « travaux d’écriture » en cours. Il faut que je le fasse : apparemment cela intéresse beaucoup de monde…

  7. Salut !
    Ça y est je suis rentré dans l’univers du raw ! J’ai commencé à bidouiller un peu, je suis émerveillé… et impressionné par les possibilités de retouche, dont je ne dois même pas me rendre compte!
    Par contre, une fois la photo retravaillée, tu l’enregistres en quoi? en Jpeg?
    Bon sinon, demain après-midi, je fais les premières photos sous-marines en raw ! J’ai hâte de voir le résultat

  8. La photo se travaille au maximum en RAW (sur Lightroom ou Camera Raw), éventuellement sur Photoshop (depuis LightRoom !) et on peut ensuite l’enregistrer dans le format que l’on veut (Lightroom garde tous les originaux). Habituellement, JPEG taille maximum, 300 dpi pour l’impression.

  9. Ok je vois mieux comment m’en servir maintenant, une vraie révolution, j’ai l’impression d’avoir presque un nouvel appareil !
    En tout cas, j’ai pas trop eu l’occasion encore, mais je voulais te remercier pour tout les conseils que tu m’apportes. Je prend pas mal de place sur ton blog (pas trop j’espère ;-)) mais j’ai déjà beaucoup appris depuis que nous parlons et c’est toujours un plaisir! Bon voilà… ça s’est fait… LOL.

  10. Question naïve et peut être déjà abordée autre part: le format RAW n’est pas forcément disponible sur tous les appareils n’est-ce pas?

  11. Bienvenue Laetitia !
    Il n’y a pas de questions naïves mais des réponses incompétentes… Oui hélas, le RAW n’est disponible que sur les appareils un peu évolués. Mais parfois, la fonction est bien cachée. Décryptez la notice ! Tenez compte aussi du fait que même si l’enregistrement RAW est possible, il rallonge considérablement le temps d’enregistrement des photos sur la carte, ce qui peut être très handicapant : latence de plusieurs secondes entre chaque photo sur les appareils d’entrée de gamme. N’hésitez pas à nous soumettre vos photos !

  12. Merci, pour cette réponse en un temps record!
    Après vérifications mon appareil ne semble pas permettre d’enregistrer en RAW. Je vais donc devoir me contenter du JPEG pour le moment…
    Soumettre quelques unes de mes photos: avec plaisir, je ne suis qu’une photographe du dimanche et serais très intéressée par quelques suggestions/commentamais comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *