Que fait la police ?

Mais elle fait tout ! Enfin, presque… Je suis passionné par la typographie : bien que non spécialiste, j’ai découvert il y a quelques années cet art, car c’en est un, celui des « fondeurs », les créateurs de polices de caractère. On n’imagine pas l’impact que peut avoir le choix de la police dans nos documents, nos courriers, nos magazines, nos blogs… Ou plutôt si : il y a les messages qu’on lit, qui parlent à l’esprit, et ceux qu’on ne « voit » tout simplement pas !

Bref, ayant entrepris quelques travaux cosmétiques sur ce blog, et cherchant une nouvelle identité visuelle, je me suis inspiré des tendances actuelles. Après le web « n’importe quoi » (police Comic Sans, centrée, en vert fluo sur fond rose…), la froideur du « Web 2 », les chiffonnades du « grunge », il me semble que nous voilà revenus à une certaine élégance, une touche « vintage » (ce qui veut d’ailleurs dire tout et n’importe quoi…). N’empêche, les sites les plus récents et en particulier ceux d’artistes ou de graphistes ont adoptés des titres en cursive comme le montrent les quelques exemples ci dessous.

[imagebrowser id=73]

Instagram sans un rond ?

En fouillant dans les répertoires de polices gratuites (ayant pris un PV à l’occasion du durcissement des forces de l’ordre lors de la quinzaine précédent les élections, j’apprécie particulièrement la police gratuite…), j’ai d’abord choisi la Billabong. Jusqu’à ce que je m’aperçoive que c’était celle d’Instagram ! Le réseau « photo-social » racheté récemment par Facebook pour une fortune. Ce qui explique sans doute qu’ils n’aient pas pu investir dans une police « originale ».

J’ai donc opté pour l’instant pour la Lobster, qui se répand en ce moment comme une migration de langoustes aux Bahamas. Histoire de faire le lien avec la plongée… Ou politique de lobsterité ? Elle n’est d’ailleurs pas sans rappeler l’historique police de la marque Coca Cola, breuvage addictif s’il en est et dont je suis un consommateur tout a fait déraisonnable… La police qui s’en rapproche le plus d’ailleurs est la Loki Cola, (sur la troisième ligne) pour ceux que ça intéresse…

Politique de lobsterité

Mais revenons à notre langouste. La lobster est une « fausse cursive », un compromis entre les courbes d’une époque révolue et le modernisme 2012, avec un look de caractère d’imprimerie tout en étant « sérif » c’est à dire attachée. Ainsi cette police conserve une touche manuscrite tout en étant tout à fait lisible. En effet, un problème commun qui affecte la plupart des polices script, est que chaque lettre doit être dessinée de façon à se rattacher avec les lettres qui l’entourent (près de 15 600 combinaisons possible pour tout l’alphabet), ce qui est assez difficile à réussir. Pari gagné pour Pablo Impallari, le typographe argentin de talent, auteur de Lobster.

Alors, chers lecteurs, que pensez vous de ce nouveau look langoustier ? Convient-il à vos yeux fatigués par tant d’inepties ? Et vous, les blogueurs là bas, au fond : Quelle est votre police préférée ? Le premier qui répond Police Academy ou quelque chose du genre est radié ! Bonne fin de mois de mai et… Polissonnez Poliçons nous !

Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


20 commentaires sur “Que fait la police ?

  1. Salut Francis,
    Etant issue des métiers de l’imprimerie je suis évidement aussi grande fan du sujet. Je peux passer un temps fou à chercher celle qui me convient…
    Je n’ai encore pas trouvé LA police qui me va, alors je passe de l’une à l’autre en fonction, du temps ou du sens du vent…
    J’aime bien celle que tu as choisie… peut-être juste un peu trop sage…
    Bisous

    • Ce qu’il vous faut, Armelle, c ‘est la police de proximité ! Pour contenir vos débordements… Trop sage, pffff… Alors, ça y est ? On passe la larme à gauche et vous croyez que tout est permis ? Aaaaaaaah mais les femmes de caractère vont nous donner du fil à retordre, césure…
      Blog à part, je ne savais pas que tu avais mis les pieds dans l’encre fraiche. Photogravure ? Compo ? Fabrication ? Mon père a été gérant d’une imprimerie quand j’étais gosse et je connais un peu le bruit des rotatives…
      J’aime bien aussi les créations de Frutiger. Et bien sûr la moyenâgeuse Garamond, toujours vivante et… parfaite.

      • Mon premier métier dans l’imprimerie ct deviseur… donc plus proche du commercial que de l’atelier, mais j’y baladais mes godasses souvent car pour moi inconcevable de ne pas voir la finalité de chaque dossier sur les machines… J’ai exploré le rotatif, le plat (brochures, plaquettes, emballage de luxe…), l’étiquette et enveloppe… Dans tous les cas j’ai toujours mis le nez dans les bécanes… c maladif chez moi, et j’adore l’odeur de l’imprimerie…
        Je reste en contact avec l’imprimerie par l’intermédiaire de mon homme (sérigraphe dans une petite entreprise qui imprime sur métal mais aussi adhésif, papier… tous les supports ki passent dans les machines)… Chaque fois ke je mets les pieds à la boite je suis aux anges…
        Toute façon kan on vit dans la 2ième région de l’imprimerie de France, difficile de s’en détacher totalement…

  2. Votre « politique de lobsterité » m’a beaucoup fait rire !!! ;-D

    (en espérant que l’on ne passe pas à la casserole…)

  3. Pour du script cette police manque un peu de rondeurs : les l ressemblent à des t et des i ! Regardez le mot politique…
    Il y a quelques années j’avais testé un logiciel qui devait permettre de reproduire sa propre écriture en police mais le résultat n’était pas à la hauteur, peut-être du fait de l’absence de ces 15 600 combinaisons.

  4. lobsterité 😉 J’aime beaucoup

    Sinon pour le style de font, effectivement je suis d’accord avec toi sur le vintage qui est au goût du jour sur on blog depuis longtemps. J’aimerai changer mais je n’ai pas le temps (pas le temps de bloguer non plus d’ailleurs).

  5. Ah, tu as mis le lien du blog de Chiri. Confirmation, le temps n’est pas extensible, mais il faut qu’il s’y remette malgré tout et ajoute des dessins sur son site 😉 !

    Ce serait intéressant pour ses visiteurs d’en apprendre plus sur son travail et de découvrir son métier passionnant d’illustrateur… Moi, en tous cas, ça m’intéresse de voir ce qu’il fait alors dis-lui bien de ma part qu’un site, c’est la vitrine virtuelle d’un artiste (qu’il est !) 😀

  6. Dès que j’entends « Que fait la police ? », cela me fait penser au Roi et l’Oiseau, célèbrissime film d’animation de Paul Grimault :
    « Mais que fait la police ?? On devrait la retrouver cette petite bergère ! » Minute souvenir.
    Sinon, pour en revenir au sujet de l’article, car c’est bien ce qui importe, on s’en fiche complètement de ce que je pense en vérité, j’aime beaucoup la police d’Instagram. Mais voilà, dommage, elle est prise ! 🙂

    • Mais non, votre pensée est même l’essentiel, vous le savez bien en tant que blogueuse : ces babillards n’existent que par les conversations qu’ils suscitent. Paul Grimault, je connais, mais cela ne date pas d’hier…
      Instagram… Ils auraient quand même pu payer un designer pour avoir quelque chose d’original… 🙂 Sinon, j’avais sélectionné aussi quelques polices gratuites « cursivo-fun », à trouver sur l’oncle Google : arabella, bottle depot, channel, et… Walt Disney, ce qui me permet cette habile conclusion par rapport à votre Grimault…

  7. Pingback: Le BloGuen : voyage, plongée, image, art fractal… » Fractale Attraction : un beau livre photo CEWE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *