Plongeur.com 2.0 !

Alors que les statistiques issues des îles sous le vent annoncent que le n° 1 a été téléchargé à plus de 22 000 exemplaires, succès sans précédent dans la presse plongée, nos petites pattes fébriles s’agitent sur les claviers pour achever de boucler le second opus, la version 2.0 !

Nous sommes loin de l’ambiance de guerre civile qui régnait lors du bouclage acrobatique (pdf !) du n° 1 mais nous sommes encore loin du chômage, sans parler des 35 heures… Car ce magazine est plus difficile à faire qu’une version papier, de par son enrichissement en médias divers qu’il faut monter, sonoriser, transcoder dans de multiples formats… Et les bugs ! Plus qu’un magazine, nous vous proposons une application, avec son lot pour les « développeurs » de dysfonctionnements inextricables… Mais notre nombreuse efficace équipe sait faire face !

Toutefois,  la technique et les coulisses ne doivent pas entrer en ligne de compte par rapport à la qualité du contenu. Nous espérons que le numéro 2 sera conforme à vos attentes. Veuillez agréer, Madame, Monsieur,…

Mais qu’est ce que je raconte, moi ?

Alors, oui, bien sûr, le surmenage… Il faut en parler. Il arrive qu’au plus fort de l’éruption créative, en pleine séance de mixer à lettres (électrique, pour ne pas risquer la panne de sens…), les nerfs lâchent. Les textes dansent, se mélangent, se parlent entre eux… Il me faut l’évasion du graphisme : moins de lettres moins de chiffres mais plus de couleurs. L’absorption du breuvage réglementaire (chez plongeur.com, on ne fait pas du light…), même en quantité excessive n’y fait rien : je bredouille une excuse vaseuse à mon pointilleux chef de service et cours voir où en est tel ou tel rendu. Il y a 5 machines ici, des OS Mac, Linux, Windaube, et d’autres plus exotiques, à l’essai. Tout cela est en réseau et bourdonne sans arrêt sur toutes sortes d’applications graphiques… Je suis ceinturé de Wifi, shooté au BlueTooth, cablé haut débit, satellisé, filmé, téléconférençable à toutes heures et parfois je me demande si je ne suis pas simplement l’un des périphériques de mes machines ! Braves machines cependant qui s’occupent de calculer les images « défoulatoires » de ces moments d’égarement…

Parce que tant qu’à étudier des logiciels et faire des dessins, autant y aller carrément dans la démesure. Foin de la distinction, vautrons nous dans le clinquant, le vulgaire ! Haro sur le bon goût… C’est ainsi qu’à l’heure des croissants la machine a accouché de ce petit film promotionnel. Léger comme un vol d’hirondelle. Je ne sais pas encore si on va le publier. Je l’aime bien pourtant ce film. Il a su éviter l’écueil du bling bling. Jusqu’au message final, au graphisme exquis, même s’il annonce une date très optimiste ! Pas de triomphalisme, un message clair et qui sait rester modeste. De la mesure. Toujours…

[media id=25 width=590 height=442]

Jusqu’au message final, au graphisme épuré, même s’il annonce une date très optimiste !
Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


7 commentaires sur “Plongeur.com 2.0 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *