hawaiLa sortie de Google Earth 5 avec la nouvelle fonction Océans a soulevé bien des émois, certains d’entre-vous n’arrivant même pas à passer sous la surface… Et pourtant, ça marche !

A ce propos, j’ai installé un nouveau gadget qui permet d’accéder directement à Google Earth depuis ce blog. Dorénavant, en cliquant sur cette  icône icon_google_earth, que vous trouverez disséminée un peu partout dans les billets à venir, Google Earth devrait s’ouvrir et vous emmener en voyage à l’endroit précis que je décris : Un exemple ici, dans les reliefs sous-marin d’Hawaï.

Je trouve le résultat déjà extraordinaire. Bien sûr, il ne s’agit pour l’instant que des cartes bathymétriques et selon l’endroit où l’on « plonge » il y a plus ou moins de choses à voir… Mais la couverture augmente de jours en jours et les sites se multiplient…

Notons qu’il existe aussi un plugin pour les navigateurs sous Windows (pas sur Mac), qui affiche Google Earth directement, mais c’est très lourd en mémoire.

J’avais promis un petit tuto et, même si j’arrive après la bataille, le voici donc…

Google Earth : Les réglagesLes informations ci dessous sont obsolètes. Le plugin a été supprimé suite à sa vulnbérabilté aux spams…

Évidemment, il faut télécharger et installer Google Earth 5.0 . Dans le menu Affichage, activer l’option « Surface de l’eau » puis, dans le panneau de gauche, cocher relief (tout en bas) et, dans le menu « Océan », ce que vous voulez mais au moins « Explorer les océans », « Bâtiments 3D (texture photo et blocs grisés) », « Sports nautiques/Sites de plongée », « Epaves » et « Caractéristiques sous-marine ».
Ensuite, il suffit de faire shift + click vers le bas pour passer sous la surface, zoomer avec la molette de la souris et… Voyager !

On peut ainsi visiter l’épave du Titanic,Celle du Bismarck, la fosse des Mariannes avec une plongée vertigineuse à plus de 11000 mètres, l’épave de l’Oriskany,la base sous-marine Aquarius de la NOAA , le « Christ des abysses » du Pennekamp park en Floride ou le shark memorial de l’HEPCA en Mer Rouge...

(Si vous restez désespérément en surface, double cliquez sur les icônes (ancres ou autres) ou shift/click…

Si vos sites de plongée n’existent pas encore dans Google Earth, vous pouvez aussi les ajouter dans Wannadive. Après validation, ils seront affichés dans Google Earth ! On peut aussi enrichir directement la base de reliefs sous-marins grâce à l’API Google Earth. Explications ici. Bon courage…

En complément, voici le mode d’emploi complet expliqué par Sylvia Earle, l’océanographe bien connue, à l’origine du projet…

Également une vidéo de démonstration des nouvelles fonctionnalités.

Mais il y a plus fort. Beaucoup, beaucoup plus fort avec l’AR, c’est à dire la réalité augmentée… Une simple webcam et la 3D jaillit sur votre bureau !

Et l’on parle déjà de l’insertion dans Google Earth de valeurs négatives de kml : En clair, la possibilité de dessiner des cartes souterraines ou de couches géologiques… Après la plongée, la spéléo ?