Plongée spéléo à La Réunion

Un petit lien pour vous faire découvrir une « première » originale dans les profondeurs d’une coulée de lave du piton des neiges… Un montage rapide dans le hall de l’aéroport de St Denis, ti punch dans les bouteilles et l’aventure continue…

Ainsi s’exprime mon vieux complice Dominique Debaralle avec qui nous avons tourné nombre d’émissions « Bleu Clair » pour France 3. Je vous raconterais peut être un jour le naufrage sur la Cure… Un tatoué donc, guidé par le non moins redoutable Redoutey, bien connu du monde de la plongée spéléo, qui nous font découvrir cette étrange plongée dans un tube de lave noyé…

 

Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


12 commentaires sur “Plongée spéléo à La Réunion

  1. Bon ben, c’est loin d’être une première. C’est un site très connu, il a été topographié la première fois dans les années 80 (en 83 il me semble). Bref du pseudo sensationnel pour touristes de passage…
    Bises

    • bonsoir,
      c’est avec retard que je découvre votre commentaire, il est vrai que j’ai employé le terme de « première » en ce qui me concerne en tant que plongeur cinéaste, je n’avais jamais vu de films dans de tels lieux, des amis ont plongé aux canaries dans un tube de lave noyé mais les images restent introuvables ou inexistantes…..pour la Réunion, ce syphon a été topographié et publié dans la commission plongée de la FFS…votre emploi de « pseudo sensationnel » est donc un tantinet inaproprié surtout que vous ne me connaissez pas, j’ajouterai que le terme de « touriste » ne m’agresse pas dans le sens où le tourisme intelligent existe!!! je vous donne rdv pour la sortie d’un docu qui parlera de tubes de lave noyés, des nouvelles « premières » dans tous les sens du terme et un point sur la volcanologie sur l’ile…..la diffusion est assurée mais il manque quelques euros pour déclencher le tournage, je ne désespere pas d’une production cet hiver
      au plaisir et merci francis de ta publication
      dominique

      • 😉
        De toute façon, nous sommes tous des « touristes », qu’on le veuille ou non. Et en effet, le terme « pseudo sensationnel » ne peut pas s’appliquer à Dominique et Sylvain quand on les connait…

  2. Aussi, c’est dommage de ne pas montrer toute la partie exondée, ça donne vraiment une idée de ce à quoi ressemble les tubes de lave ici (et ce n’est pas ce qui manque !!!)
    Bises

  3. La plongée spéléo, c’est impressionant et necessite du courage et du sang froid
    Je m’y suis essayé alors quej’étais jeune plongeur dans les années 50 et j’avoue avoir vite abandonné
    Il faut savoir aussi que le matériel que nous utilisions était loin d’être approprié.

    • Oui, à l’époque, c’était une certaine forme de suicide… Encore que le bouquin « Plongées sous terre » de Jasinsky et Stenuit soit à l’origine de ma vocation « cavernicole ».

  4. vous savez quoi ? en tant que femme , moi , ça m’inspire et ça m’aspire . Ces images,c’est comme voyager au travers d’un corps vivant…..et ce lagon,si bleu,si pur, c’est comme revivre a travers un cordon ombilical . en tout cas,beaucoup d’emotion . Merci !!! juste un petit commentaire d’une vraie novice…

    • Oups, ma réponse n’a pas résisté à la restauration, suite à l’attaque virale… Je disais donc :
      Ce n’est pas faux : la couleur, l’humidité pulsatile… C’est « endoscopique » ! Les psys, Ferenczi en tête se sont déjà prononcés pour le « retour au sein de la mère » des spéléos. Ta mèèèère !

  5. Bravo pour ces belles images qui m’ont rappelé plein de bons souvenirs.
    J’avais fait explo et croquis en 1981 mais j’avais été précédé par un anonyme dont je n’ai jamais pu trouverla trace.
    Si cela était possible je serais très heureux d’avoir une copie de cette vidéo.
    Bien cordialement.
    (PS amitiés à Francis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *