Méduses biomimétiques

Franchement, ça ne vous dégoute pas tous ces poissons qui font caca dans l’eau ? On y plonge, on s’y baigne… Merde ! En tant qu’espèce « dominante » je ne comprends pas que ce problème ne soit pas encore résolu. Pour être auteurs de la nouvelle grande extinction de masse, je trouve qu’on y va quand même bien mollement sur l’éradication des requins, du thon rouge et autres vieilles morues… Question espèces « en voie de disparition », on est bien partis mais il ne faut quand même pas traîner. Pour revenir à ma vaseuse introduction, c’est la fiente qui doit être en voie de disparition : il faut remplacer tout ce qui vit (sauf nous) par des robots (sans fiente). Voilà. Enfin !

Car la solution existe… Une visite chez Festo, l’un des papes de la robotique mondiale, ressemble à un film long métrage. Les locaux, les recherches, la communication même sont futuristes, jusque dans les moindres détails. Cette société allemande travaille dans le domaine de la biomécatronique c’est à dire des robots s’inspirant largement des espèces vivantes, la nature ayant déjà tout inventé… En recherches et développement, on se laisse aller et les ingénieurs ont accouché d’organismes artificiels aquatiques très étranges… Un univers à la Tron… C’est intelligent, c’est beau, c’est poétique, c’est… Le futur ?

Allez, on y va. Pensez à régler la fenêtre sur plein écran (jusqu’à 2500 px HD) et… savourez !

[media id=38 width=595 height=375]

Les AquaJellies sont constituées d’un hémisphère transparent comprenant un caisson étanche avec moteurs, batteries, informatique et de 8 tentacules. Deux servomoteurs aident la créature à se mouvoir dans toutes les directions par propulsion peristaltique avec un contrôle de profondeur par le poids. La structure bionique des tentacules Fin Ray®, inspirée de l’anatomie de la nageoire d’un poisson, a été réalisée pour l’évolution dans un espace tridimensionnel. Ces créatures sont indépendantes, capables de contrôler leur source d’énergie grâce à une communication avec la station de recharge placée en surface. Elles avertissent aussi les autres méduses que la station est occupée… Le moyen de communication est basé sur la lumière : 11 diodes infrarouge pour communiquer entre elles jusqu’à des distances de 80 cm. La chorégraphie qui en résulte est réglée au millimètre. Chaque méduse a une « intelligence » très limitée mais, travaillant en groupe à la manière des fourmis, elles pourront peut être un jour, en tant que « super organisme », résoudre des problèmes très complexes.

Des pingouins dans l’eau de javel…

Les professeurs Moreau de l’île du… de chez Festo ont aussi créé une raie manta artificielle et d’autres créatures aquatiques dont les AquaPenguins, des véhicules sous-marins autonomes porteurs de technologie. Comme son archétype naturel, l’AquaPenguin Festo a un corps hydrodynamique. Son élégante propulsion par battements d’ailes et ses articulations de tête et de queue, qui peuvent se déplacer dans toutes les directions, permettent au pingouin robotisé de manœuvrer dans des conditions spatiales exiguës, de tourner sur lui-même si nécessaire et même, à la différence de ses homologues biologiques, de nager à reculons ! Ils sont équipés d’un système de sonar 3D qui, comme pour les dauphins, leur permet de communiquer avec leur entourage et avec les autres pingouins robotisés, par exemple pour éviter des collisions. Ils présentent une caractéristique totalement nouvelle en robotique : leur torse peut se déplacer dans toutes les directions. La conception du torse du pingouin peut être utilisée en automatisme dans une configuration à trois pinces flexibles, ce qui ouvre de nouveaux champs d’application à la technologie de la manipulation mécanique.

Les pingouins s’envoient en l’air…

[pullquote]Alors évidemment, les « pingouines » de la langue de Shakespeare désignent indifféremment les pingouins et les manchots dans celle de Voltaire. Epineux problème qui chatouille le traducteur et le naturaliste. J’ai choisi pingouins, tels que mentionnés sur la version française du site de la société. Mais c’est sans doute une faute, ces créatures ressemblant plus à des manchots. Bref, en biomécatronique, je propose de les nommer indifféremment mangouins ou pinchots… [/pullquote]

Mais les concepteurs ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Constatant la similitude de l’élément aquatique avec l’air, tout court, (qui est aussi un fluide), ils ont sortis les manchots de l’eau et leur ont réappris à voler.

Avec les AirPenguins, les ingénieurs Festo ont créé des pingouins artificiels, gonflés à l’hélium, pour pratiquer le « vol autonome dans l’immensité de l’air ». Dans cette perspective, la technologie de contrôle et de régulation a du être développée plus avant afin d’obtenir des systèmes biomécatroniques à autorégulation qui, à l’avenir, pourraient également jouer un rôle dans la production adaptative.

Ainsi, trois pingouins à vol autonome voltigent librement dans un espace aérien défini surveillé par des stations de transmission d’ultrasons. Les pingouins sont libres de se déplacer dans cet espace. Un microcontrôleur leur laisse toute latitude pour l’explorer. Regardez…

[media id=39 width=595 height=375]

Plus d’explications techniques en vidéo ici. Ne pas manquer non plus d’autres initiatives passionnantes à propos de la biomimétique. Un domaine dont on va entendre parler de plus en plus… Un jour… Chez vous ?

Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


8 commentaires sur “Méduses biomimétiques

  1. Un requin biomimétique qui lancerait une petite torpille contre les bateaux (japonais ?) de coupeurs d’ailerons ?
    Je sais c’est pas gentil, pas légal mais ça soulage !

  2. Bonjour Francis,
    J’aime bien la vidéo : finalement il suffirait de bien regarder les espèces animales (en l’occurence celles sous-marines) et s’apercevoir qu’elles peuvent nous apporter de nouvelles connaissances.
    Vous devez être au courant de la nouvelle expédition aérienne réalisée par Bertrand Piccard : c’est fabuleux ! nous n’en sommes qu’au début mais ça vaut le détour. Espérons qu’en des temps pas trop lointains, nous puissions en bénéficier…
    Bonne semaine à vous. Bons sentiments. Cathy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *