Saint Valentin, kite surf, Marseille, été

Chères lectrices, chers lecteurs qui me relancez jusque sur mon mail personnel, inquiets de ne plus avoir quelques blogueneries à lire… C’est que je suis fort occupé et croyez moi, ça bouillonne sous le couvercle ! Vous vous en rendrez compte bientôt… Permettez moi de vous souhaiter tout d’abord une heureuse St Valentin. Je suis de tout « cœur » avec vous et, pour renouer avec le primesautier, « faites l’amour, pas la crise »…

Mais, si je reprends la plume aujourd’hui, c’est pour vous annoncer une grande nouvelle : Cette fois ci ça y est, c’est l’été ! A Marseille, on l’espérait depuis tant de jours : ici on est vite désespérés quand le soleil fait défaut. Que de déprime dans la cité phocéenne : j’ai failli m’exiler définitivement à Tamanrasset ! C’est dire… Que d’épreuves traversées : De la pluie, de la tempête, du gris pendant des jours. Si… Si ! Et même de la neige ! Les bras des pins en sont tombés, alourdis de cristaux… Mais ce n’était qu’un toilettage de printemps pour les calanques. Printemps qui n’aura d’ailleurs pas lieu puisqu’on passe ici directement des frimas de l’hiver à l’été méditerranéen.

A la Saint Valentin, les kite surf sont de sortie !

Mon citronnier a passé l’hiver dehors, pour la peine. Arrosé par la main de Dieu, c’est à dire par les gouttes de pluie qui ont bien voulu atterrir sur ma terrasse. J’ai la « main verte » peut-être, mais ce n’est pas une raison pour arroser régulièrement par ce temps… Cher citronnier survivant : Comme moi, il a perdu quelques feuilles mais a gardé ses fruits… L’herbe est toujours plus verte ailleurs ? Surtout ici : l’avantage de vivre près d’une pinède est que la nature est toujours verte. La garrigue ne connait pas la crise…

mimosas Marseille

L’été… C’est venu, un matin, comme un sourire de femme comblée… Le vent s’est levé, mistral de la vallée du Rhône  ou tramontane, ce vent « de l’au delà des montagnes » en occitan, né du sud ouest. Un souffle léger qui a déridé le ciel. Chassé jusqu’au souvenir des nuages. Et je le reconnais ce bleu profond : c’est l’été vous dis-je… Le bleu chasse le blues ! Adieu sinusites, bonjour coups de soleil ! Les terrasses de la cité phocéenne vont revivre et reprendre tout leur sens : je vais enfin pouvoir regagner mon bureau à ciel ouvert…

Les mimosas embaument déjà, les oliviers ont survécu, les palmiers se redressent, les cactus vont bientôt enfanter les figues de barbarie et les lauriers rose éclater de couleurs… Alors, j’ai sorti mon téléphone et pris pour vous ces quelques photos ce matin pour témoigner de l’été retrouvé. De l’été éternel du sud comme peuvent l’être les neiges des sommets…

L’aventure du blog continue avec plein de nouveautés que vous allez découvrir. C’était le nettoyage de printemps…

Bon Week-end et que les Valentin’s se conforment aux Écritures : « Aimez vous les uns sur les autres ». Je souhaite aussi à ceux et celles qui en manque de trouver l’Amour. Hep ! Qui a dit éternel ? Faut pas rêver quand même… Je vous envoie en tout cas un peu de ce soleil radieux. Vous verrez, vous aussi, l’été, vous y viendrez…