Mandelbulb3D 1.7.5

La nouvelle version de Mandelbulb3D est disponible. Cette version 1.7.5.1 présente à première vue peu de changements mais, à y bien regarder, le sorcier Jesse (le programmeur) a encore truffé le soft de nouvelles fonctionnalités « cachées ».

L’une d’entre elles se trouve dans l’onglet « cutting », qui permet de découper les « bulbs » en tranches, dans les 3 axes. Foin de coordonnées entrées à la main, il suffit de cliquer désormais directement dans l’image à l’endroit où on veut couper. A la manière de l’onglet Julia… L’opération peut être répétée et aboutit au tronçonnage successif de l’objet. Attention, pour découper en tranches un saucisson Kali ou une miche Beth, cela risque de prendre un peu de temps…

Nouvelle amélioration également qui se trouve dans le tableau de bord des formules, onglet combinate, en bas. On peut désormais utiliser une fonction « Minimum » parmi 5 réglages. Ça change tout. Essayez les tous !

La beauté intérieure…

Notons l’apparition en beta d’une option pour faire le « rendu intérieur ». En clair la possibilité d’explorer l’intérieur des objets de façon plus complète. Prenez par exemple un bon gros AmazingBox, bien compact et voilà ce que ça donne (avant/après – vu à la télé). Et oui, même les surfaces planes cachent un zoo : ça grouille là dessous !

On accède au réglage par la palette formule : case à cocher en bas à droite. C’est bluffant mais la navigation devient extrêmement pointue. Vous allez vous perdre dans le brouillard plus d’une fois !

Mais le cadeau, ce sont toutes ces nouvelles formules présentes dans l’onglet… formules… Ci dessous, les nouveaux solides. Citons Hyper Menger : une éponge de Menger matinée de GlymSym apophysien… Qui permet en tout cas d’obtenir sans aucun réglages ni combinaisons de formules cet espèce de cristal végétal présenté en ouverture… Faehrten, (fertainement de grandes poffibilités…) et, dans les solides 4D, Menger 4 : un Menger 3 chanfreiné, MixPinsky qui comme son nom l’indique est un hybride Menger/Sierpinsky, Octahedron 4, Sierpinsky 4, Mandy Cousin qui doit être lui même l’hybride de deux mathématiciens…

[slideshow id=64]

Résumons : avec ce nouvel outil vous allez pouvoir combiner, decombiner, interpoler, couper en tranches des dizaines de formules entre elles, en 3D, 4D et plus, pour découvrir des mondes inconnus. Il y a du pain sur la planche. En tranches…

Et pour finir, avec l’hiver, une petite illustration contextuelle…

Partager ce billet
  , , , , , , , ,


4 commentaires sur “Mandelbulb3D 1.7.5

  1. Ces logiciels cachent du jamais vu! après des centaines d’heures d’exploration j’imagine! Ce doit être passionant, dés qu’on commence a maitriser un peu. Je me lancerais peut-être un jour … si j’en ai la patience.
    Tout ça pour dire qu’en temps que para’,j’ai pour habitude de tomber du ciel,mais la dernière illustration « contextuelle » me parle LOL Elle résume bien ma remonté en flèche des profondeurs de l’enfer qui fait quelques vagues. Exproprié du chaos, on ne peut rêver mieux! De l’espoir pixellaire dans une oeuvre fractale… 😉

  2. Toujours aussi excellent, ce blog, cher Francis.

    Pour les amateurs de fractales 3D qui pensent que ces étranges créatures virtuelles méritent de remonter des profondeurs numériques de nos ordinateurs et de prendre une bouffée d’air frais dans le vrai monde de la vraie vie du dehors avec des vrais gens, je vous invite à un palier de décompression bien mérité : mon exposition perso aura lieu à Paris du 25 au 27 novembre, vernissage le jeudi 24 au soir. Plus d’infos par exemple ici :
    http://images.math.cnrs.fr/Exposition-d-art-fractal-3D.html

    Venez nombreux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *