Les-baleines-ont-elles-le-mal-de-mer-1-200x200J’ai eu l’occasion d’apprécier le travail de Caroline Lepage quand nous cherchions une journaliste digne de ce nom pour rédiger les sujets « océanographie » dans le magazine Plongeur.com que nous venions de lancer. D’autres s’y étaient cassés les dents et pour tout dire, je commençais à croire les rumeurs concernant mon niveau d’exigence démesuré et prétendu Stakhanovisme… Mais au final les articles étaient superbes et tout s’est très bien passé entre nous, même si de son propre aveu « je lui en ai fait baver ». Tssss…

Journaliste scientifique de formation et plongeuse passionnée, Caroline est l’auteur de nombreux livres. Son petit dernier est un bijou. Les baleines ont-elles le mal de mer ? répond à des questions fondamentales comme : le requin baleine est-il en train de rétrécir ? Les éponges font-elles de vieux os ? Pourquoi briller dans les abysses ? La moule hydrothermale a-t-elle la frite ? Autant de chapitres remarquablement documentés, à la profondeur soigneusement dosée. Car, au delà du trivial, ce livre fait le point sur les dernières avancées en biologie marine. Un magnifique cours de mer, écrit avec beaucoup d’humour.

La moule hydrothermale a-t-elle la frite ?

Le plongeur curieux de ce qu’il voit y apprendra des tas de choses étonnantes, sans prise de tête, et souvent détendeur en bouche. 280 pages et 150 questions pour savoir enfin si les baleines ont, oui ou non, du poil au menton. J’y ai appris plein de choses. Par exemple, savez-vous comment s’y prend l’éléphant de mer pour plonger jusqu’à 1500 m de profondeur ? Un piètre record d’apnée d’ailleurs comparé au Ziphius qui se tape des immersions à 1900 mètres s’arrogeant ainsi le record d’apnée…

Et, au fait, quelle est l’odeur de la mer ?

Les baleines ont-elles le mal de mer ? Caroline Lepage (Préface d’Yves Paccalet) – Editions de l’Opportun – 15 €. Dans toutes les bonnes librairies à partir du 12 avril (ce n’est pas un poisson) et en ligne sur Amazon.
[media id=49 width=590 height=355]