l’EDY de Cressi

En tant que plongeur parrainé par Cressi Sub, j’ai la chance de pouvoir essayer et tester tout le matériel de cette société italienne bien connue dans le monde de la plongée.

Depuis peu, un nouvel instrument a été mis sur le marché : l’EDY. Il s’agit d’un ordinateur sophistiqué au format montre, destiné à la plongée loisir bien que ses fonctions dépassent largement ce cadre. Je l’ai employé lors de toutes mes dernières plongées et ce avec satisfaction. La bête a en effet de quoi séduire.

Passons sur les fonctions classiques de montre/calendrier/réveil/thermomètre qui sont l’alibi pratique pour emmener l’engin partout sans le laisser traîner dans le sac de plongée et découvrons des fonctions plus élaborées. Par exemple, la fonction Gage qui transforme cette montre en timer/profondimètre jusqu’à -200m. Un instrument « de secours » qui peut rendre bien des services aux plongeurs tek/recycleurs. Il existe aussi une fonction dédiée à l’apnée, très élaborée.

Basé sur l’algorithme Bühlman, modifié pour qu’il soit moins pénalisant en ce qui concerne la température de l’eau et les dépassements répétés de la vitesse de remontée, l’ordinateur est capable de calculer la décompression pour n’importe quel mélange suroxygéné, avec des préréglages type. Il tient compte bien évidemment de l’altitude, jusqu’à 6000m. De quoi faire…

Il fonctionne en mètres et en degrés Celsius, mais aussi en pieds et en degrés Farenheit. Il est possible de régler une profondeur maximum au delà de laquelle l’engin se mettra à sonner pour vous tirer de la narcose qui vous guette… D’autres alarmes existent pour la pression partielle d’O2 (préprogrammée à 1,4 bars mais réglable) et, plus rare, pour le niveau de toxicité de l’oxygène en fonction de la durée d’exposition, même sur plusieurs plongées à l’aide d’indicateurs visuels. Sans entrer dans les détails, il s’agit là d’une fonction que les « tekkies » apprécieront.

Il est bien sûr possible de transférer les données sur un PC grâce à une interface (non fournie en standard). je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer avec mais les fonctions et les données disponibles permettent à coup sûr d’étoffer son carnet de plongée ! Pas moins de 599 plongées en mémoire avec la fonction « historique »… Et l’évolution de la température au cours de la plongée est une fonction intéressante à visualiser graphiquement… Si vous êtes de ceux qui n’aiment pas lire les docs (ce que je vous recommande malgré tout pour saisir toutes les potentialités du produit) pas de soucis : les préréglages usine (plongée à l’air) font tout le travail. Oubliez l’EDY à votre poignet, il sera là quand vous en aurez besoin ! Notons que l’écran rétroéclairé, malgré sa petite taille offre une lisibilité parfaite et que l’usage est pour le moins intuitif. Bref, il s’agit d’un petit bijou qui n’a pas fini de faire parler de lui…

Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


2 commentaires sur “l’EDY de Cressi

  1. je viens  d acheter un cressi multivisor sen notices d occasion pouvais vous mède                                             merci

    • Bonjour Lourenco. C’est hélas un cas classique… Vous pourrez trouver un manuel simplifié ici sur le site de Cressi. Mais le mieux est peut-être de leur écrire ou de demander un duplicata à votre revendeur préféré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *