Le voyage à Rodrigues

Rodrigues ocean indienRodrigues est l’une des îles Mascareignes perdue dans l’océan Indien au nord est de Madagascar… Loin de la Réunion, de Maurice, c’est la plus sauvage des trois, la plus au nord, la moins connue… C’est en 1691 qu’un presque homonyme, François Leguat, y débarqua avec 7 autres huguenots pour y fonder une colonie protestante. Fous de solitude, Ils craquèrent au bout de deux ans pour rejoindre Maurice en radeau. J’ai lu le récit de Leguat “Voyage aux Mascareignes” qui m’avait fort marqué lors de sa réédition. On y découvrait une île luxuriante, regorgeant de solitaires (un oiseau proche du Dodo mauricien) et de tortues géantes. Mais ce n’est pas pour faire retraite que j’ai entrepris ce voyage. On plonge aussi à Rodrigues… Et je connais l’existence de grandes grottes qui devraient satisfaire mes aspirations troglodytiques. Sans parler du trésor des pirates qui y est caché…

Tout commence donc par un voyage en avion. Ce moyen de transport merveilleux qui a fait rétrécir la planète en une boule insignifiante, rendant accessible ses moindres recoins en quelques heures. En principe…  Marseille – Paris, rien à signaler. Je retrouve à Charles De Gaulle Bertrand Noël, qui dirige l’agence Tropicalement vôtre, spécialiste de Rodrigues entre autres destinations de rêve. Attention, cet homme est une ombre ! C’est le Fantomas des aéroports : Il apparaît et disparaît sans signes avant coureur et surtout sans prévenir. Il est là, droit comme un I de près de deux mètres et l’instant d’après, il n’est plus là… Nous aurons un autre exemple de cette capacité à disparaître dans une boutique de Port Mathurin, mais j’anticipe…

Ile aux cocos Rodrigues ocean indienL’avion se met à rouler et s’arrête en bout de piste… Raté ! Quelqu’un a du oublier de fermer le gaz ! Nous faisons demi tour à petite vitesse… Je savais bien que j’aurais du prendre le bateau… Certains passagers de l’Airbus qu’un rien émeut ont viré au vert jade et se ventilent avec les consignes de sécurité en papier plastifié. On nous informe que l’ordinateur du moteur 4 est déficient et qu’il faut le remplacer, ce qui peut prendre un peu de temps… J’espère simplement que l’avion n’est pas sous Windows ! Réelle défaillance ou luxe de précautions par rapport à la dernière catastrophe aérienne ? Toujours est-il que 3 heures passent… Le soleil a eu le temps de transformer la carlingue en four et, sagement alignés dans les travées, nous ressemblons maintenant à des brochettes de pruneaux au lard, presque cuits. Enfin, nous nous envoyons en l’air et je ne me réveillerais qu’à l’île Maurice.

Sega, c'est plus fort que toi !Nous avons raté la correspondance avec l’île Rodrigues, distante de 650 km mais Bertrand, très pro, a fait le nécessaire et le planning du voyage ne sera finalement pas trop perturbé. Un brave ATR 47 à hélice d’Air Mauritius nous emmène en 1h20 jusqu’au “bout du monde”.

J’adore le premier contact visuel avec une nouvelle terre. Par le hublot, j’aperçois un vaste lagon, dans un camaïeu de bleus ; des forêts serties de sable blanc, des pirogues… Une carte postale ! En bordure de lagon nous survolons une île ressemblant à s’y méprendre à une banane bien mûre mais qui s’appelle l’île aux cocos. Et sur l’île principale je sais qu’existe une “rivière Banane” ou poussent les cocos… Rodrigues promet d’être dépaysante !

Rodrigues ocean indienA l’aéroport, l’accueil est “bon enfant” : Danses et musique créole… Et les gens sourient ! Pas un sourire commandité par l’Office du Tourisme mais un vrai. Heureux ! J’ai atterri sur Prozac island. La preuve : On vient de m’apprendre qu’il manque un sac. Le mien. Le plus lourd, celui qui contient le matériel plongée et le caisson photo. Et je reste zen. Si !

Tout ce à quoi je pense, c’est à déguster un lait de coco dans sa noix, sur une terrasse ombragée de palmes face à la mer. Et c’est exactement ce que je vais faire…

Rodrigues océan indien

Ne manquez pas la suite : Abonnez-vous par mail ?

Tous les articles de ce blog sur Rodrigues.

Si vous aussi vous voulez découvrir et plonger à Rodrigues :
Tropicalement vôtre

Tel. : +33 (0)1 43 70 99 55
info@tropicalement-votre.com
www.tropicalement-votre.com
www.ile.fr

Hotel Cotton Bay – Jacques Degremont
Portable (+ 230) 875 68 00 –  (+ 230) 83 18 028
Fax: (+ 230) 831 8003
Tél hôtel  (+ 230) 83 18 001
diverod@intnet.mu
cottonb@intnet.mu
www.cottonbayhotel.biz

Mourouk Ebony Hotel – Bouba diving center – Benoit Debaize
Tel. + 230 83 23 063
GSM + 230 499 73 73
boubadiving@intnet.mu
www.boubadiving.com




Ces autres articles vous intéresseront sûrement...

Ou est la police ?
Tous les graphistes vous le diront : le choix des polices est déterminant dans le "look" d'une maquette et plus encore pour sa lisibilité. La typographie... Un monde à part. Un art à part entière... Oui mais comment choisir parmi les millio...
Auto mobile...
Déclic numéro 1: Mon nouveau producteur, Nicolas Zunino est en panne de box depuis quelques jours. Pratique puisque nous en sommes justement à la finalisation du dossier de présentation de la série Carnets de Plongée 4... En gros, il reçoit les maque...
Roissy en transe
Il est temps que je vous fasse une confidence : j'ai horreur de voyager ! Oh bien sûr, pas de découvrir de nouveaux paysages, populations, cultures, territoires, activités auxquelles j'ai consacré la moitié de ma vie. Non, voyager, au sens de se dépl...
Poissons de Playa del Carmen
Pour la deuxième plongée, un fond de 14 mètres suffira. Le courant, pratique, permet de dériver le long d'un mini tombant et de parcourir un maximum de chemin. Objectif hippocampe ! J'ai changé d'objectif et suis passé à la macro : on va regarder les...
Partir plonger
A pied, à cheval ou en voiture ? La plongée, en principe, cela se fait sous l'eau. Mais voilà, l'eau, il faut l'atteindre ! Laetitia Hocquet à ouvert le feu avec son approche des sites de Normandie en... tracteur. Ici, la plage d'Arromanches. Au cour...
Voyage aux Indes Orientales
Première partie : de Bali à Komodo Au royaume de Baruna Un immense jeu vidéo apparaît dans le hublot du DC 10 de la Garuda : Changui Airport ; nous survolons Singapour, notre deuxième escale après Abu Dhabi... - Pas tarder à avoir les guitares...
La génèse des Carnets de Plongée
On me demande souvent ce qui a motivé la création de cette émission de télévision. J'ai répondu à cette question il y a quelques années lors de la rédaction d'un hors série de Plongeurs International tout entier consacré à l'émission. Ce numéro est t...
Plongez dans Twitter : la liste des plongeurs francophones
Je viens de rendre publique sur Twitter (@leguen) la liste des oiseaux amphibies (les utilisateurs de twitter répondant au sobriquet de twittos ou zozios...) c'est à dire la liste des plongeurs francophones présents sur le réseau. Pourquoi francophon...

30 Responses to “Le voyage à Rodrigues”

  1. C’est vrai que l’île de Rodrigues est assez peu connue. J’avoue même faire partie de ceux qui n’en ont entendu parler que rarement. Parmi les îles de l’Océan Indien, je ne connaissais véritablement que l’île Maurice et l’île de la Réunion. J’aimerai bien tester cet effet de prosac qui t’as rendu si « relax ». C’est sans doute l’ambiance et la somptuosité du décor qui font cet effet là.

Participez à la discussion ?

BanniereNB