Le feu de Dieu

L‘énergie solaire a du mal à percer chez nous  alors qu’il s’agit d’une source inépuisable et non polluante. Elle serait trop chère nous dit-on. Pas si sûr, d’autant que la technique est bien au point, et que la France en connaît un rayon !

odeilloLes chiffres sont édifiants : aujourd’hui dans le monde, l’énergie photovoltaïque ne représente que 0.01 % par rapport aux 17% du nucléaire et aux 38 % du charbon… Il y a pourtant plusieurs façon d’utiliser l’énergie du soleil, et pas seulement par le biais de cellules solaires. La légende raconte qu’Archimède, lors du siège de Syracuse par les Romains inventa un « miroir ardent » qui aurait renvoyé les rayons du Soleil sur les voiles des navires ennemis, en y mettant le feu.

300 jours de soleil

Une histoire qui a sans doute inspiré Félix Trombe, génial scientifique et père du premier four solaire à Odeillo dans les Pyrénées Orientales. Un site choisi en 1970 simplement parce que c’est l’endroit le plus ensoleillé de France avec 3000 heures de soleil par an. Ce four, qui se visite, peut atteindre une température de 3800°C mais ne produit pas d’électricité : il sert uniquement à la recherche sur la résistance des matériaux, comme le revêtement de la navette spatiale… A une dizaine de kilomètres de là, à Targassonne, le CNRS a construit la centrale solaire Thémis utilisant le même principe et qui elle, devait produire de l’électricité mais elle est actuellement à l’abandon, faute de budget.

Chaud et froid !

Le même Felix Trombe inventa également un réfrigérateur fonctionnant sans électricité ! Ce frigo gigogne se présentait comme une boîte aux parois tapissées d’aluminium brillant entourée d’un isolant épais avec au fond, une plaque d’alu oxydé et, en guise de couvercle, une fine pellicule de plastique transparente aux infrarouges. En emboîtant ces boîtes les unes dans les autres, des différences de température de 35 degrés pouvaient être atteintes naturellement : à 25°C ambiant, il faisait -10°C dans la boite centrale ! Une solution simple et pas chère pour disposer d’un frigo en plein désert. Testé avec succès en Afrique pour conserver des médicaments, ce système n’a rencontré que très peu d’écho en France. Au Japon, par contre, le réfrigérateur héliothermique Trombe a été exploité de façon quasi-industrielle au cours des années 70. Que se passe-t-il donc chez nous pour qu’on boude ainsi le soleil ? Comme toujours, il faut chercher à qui profite le crime…

Tomber dans le panneau ?

Les panneaux solaires fournissent une énergie qui serait 5 fois plus chère que celle du nucléaire. Soit. La faute au silicium qui compose les panneaux actuels. Car il faut plus d’un kg de sable, au prix d’une dépense énergétique considérable, pour obtenir 100 g de silicium monocristallin dont la moitié est perdue lors de la découpe. Mais déjà on annonce des panneaux composés de dioxyde de titane, bon marché, qu’on retrouve même dans les peintures. Ou encore des cellules plastiques ou en feuilles d’or dont les rendements et les coûts deviendraient compétitifs. Souhaitons qu’un jour prochain, le soleil brille pour tout le monde…

Accueil paysan

« La campagne à bras ouvert », voici le slogan d’un nouveau style de séjour qui garanti la qualité de l’accueil, du gîte et du couvert. Délaissant pour un temps veaux, vaches et cochons, des familles d’agriculteurs vous hébergent, vous nourrissent sainement, tout en vous faisant profiter de leur connaissance des lieux. Une bonne idée pour les vacances. Renseignements : 04 76 43 44 83 www.accueil-paysan.com

Partager ce billet
  , , , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *