Cela va faire maintenant 4 années que je tiens ce blog sur WordPress… En fait, je bidouille des sites web depuis l’apparition de celui-ci en France, c’est à dire au Moyen-Age… Mosaïc… Le « premier » navigateur, pour ceux qui ont de la mémoire… D’abord codage à la main, en mode texte, puis premiers logiciels de composition, puis de l’HTML évolué avec des calques, des objets dynamiques, du Javascript, du CGI, du Perl… Puis les CMS avec les sites dynamiques, les bases de données et le PHP qui déborde dans tous les coins… Voici donc un petit bilan en forme d’autosatisfaction : la tenue d’un blog étant une activité absolument non rentable et essentiellement égotique… 🙂

442 articles ont donc été publiés depuis mars 2008 (c’est du travail, finalement) sans parler des images, vidéos et infographies diverses. La fréquentation est en hausse régulière malgré le rouleau compresseur Facebook qui a détourné bien des lecteurs des blogs… Le BloGuen reste modeste mais nous venons de passer la barre des 2500 visiteurs uniques par semaine (chiffres garantis sans additifs…). Ce n’est pas si mal pour un petit blog sans ambitions « marketing », sans référencement rigoureux ni ciblage précis. Je vous y entretiens en effet de mes passions, sans solution de continuité, sans régularité, au gré de mes découvertes, de mes envies, de mes loisirs… Sinon, j’aurais l’impression de bosser ! Et, quand j’ai envie de produire quelque chose de plus structuré, je fais des émissions de télé ou des magazines de presse. D’ailleurs… 🙂

Longue vie aux réactionnaires !

Mais, plus important que le chiffre de fréquentation (assez facile à obtenir avec un peu de démagogie et beaucoup de SEO), est la qualité des lecteurs et des conversations qu’on y tient. A cet égard, je suis fier de vous ! Et les annonceurs qui me suivent ne s’y trompent pas. Un grand merci donc à toutes celles et ceux qui me lisent et plus encore à celles et ceux qui prennent la peine et la plume (ou le clavier) pour réagir à ces billets d’humeur : c’est une grande motivation pour continuer.

Aujourd’hui ma présence sur internet évolue avec les outils d’aujourd’hui : réseaux sociaux, plateformes de curation, de blogging « assisté » à la fois plus simples à mettre en œuvre (pour ne pas dire simplissimes) et à la diffusion plus grande, mais j’essayerais de maintenir une présence ici « à l’ancienne ». Après tout, si un jour les patrons des réseaux sociaux se barrent avec la caisse (et nos données) nous n’aurons plus que nos blogs pour pleurer !

Pour fêter ce 423ème billet en forme d’anniversaire, j’ai donc fait ce gâteau sur Apophysis (ça y est, il recommence !) avec ses quatre bougies. Et pour que les plongeurs ne se sentent pas en reste, voici une image tirée de mes archives : En Floride, dans les eaux de la Crystal River. C’était le lamantin du mercredi matin… Lamentable !