France InterJ’étais ce soir l’invité en direct d’Eric Lange pour l’émission « Allô la planète ». On m’a une fois de plus interpelé sur le problème du changement climatique alors que ce n’est pas le propos de mes films, mais… J’ai donc dû encore mettre les points sur les « I », ce qui n’est pas du gout de tout le monde…

Télécharger le podcast – Lien iTunes

Un sujet pour le moins polémique et je ne résiste pas au « plaisir » de publier les commentaires de deux auditeurs (sur le site de l’émission) :

madmaker
13/03/2008 0h19

il a raison le guen…

primo … la définition meme du terme « climatique », venant du latin climatis qui veut dire inclinaison dans notre cas, inclinaison des rayonnement solaire, rien que le terme est deja absurde en soit.
secundo … c’est sans compter le nombre de tache solaire croissant ces 50 dernieres année modifiant ainsi , sous l’effet des vents solaire plus violent, la magnétosphére nous protégeant de certain rayonnement (UVB,UVC, y comprit infrarouge).
tercio la modification de l’axe terrestre dont les variations s’accroit de plus en plus par l’eloignement de lune depuis toujours qui modifie donc l’inclinaison du rayonnement solaire…. cf deplacement des pole magnétique

simple … la proportion du CO2 rejeter par l’activier humaire par rapport a l’ensemble de l’ecosyseme doit représenter un gramme pour 1 kilo. ce n’est juste qu’un facteur de plus et non pas LA principal cause

… a qui profite le crime? aux chercheurs pour qu’il mange !
un chercheur des qu’il a un budjet pour prouver quelque chose qui vont dans leur sens, le reste il ne publie pas: ils regardent rien d’autre ( je connais un peu le milieu … je l’ai deja observé ce type de comportement dans mon domaine)

> de anthony
> 13/03/2008 0h38

Coucou Eric,

Ton émission est le plus souvent intéressante, mais des fois c’est ceux qui utilisent le plus le mot contre-vérité qui sont les meilleurs bonimenteurs. Ton dernier client (Francis Le Guen), surement disciple d’Allègre, a raconté n’importe quoi sur la climatologie et l’océanographie. Le pire étant sa dernière phrase : est-ce que le réchauffement est dûe à l’activité humaine, « on ne peut pas le dire ». Certes il ya eu géologiquement des taux de CO2 dans l’atmosphère aussi élevé qu’à l’heure actuelle, mais jamais leur variation n’a été aussi rapide de façon naturelle. Les taux de méthane, par contre, n’ont jamais été aussi fort qu’en cette période industrielle. Et surtout l’augmentation de CO2 est fortement corrélée avec l’avènement de l’industrialisation. Alors, arrêtons de se voiler la face : les taux de gaz à effet de serre en nette croissance depuis 100 ans est effectivement liée à l’activité humaine (industrie, élevage intensif). De même, les scientifiques dignes de ce nom s’accordent TOUS sur ce sujet (la question plus difficile étant de comprendre le mécanisme exact qui font que ces gaz sont à effet de serre) . De même, il n’a jamais été question de l’ARRET du Gulf Stream, mais du ralentissement de son rôle de tapis roulant et de son influence amoindrie lors des décharges massives de glace sous nos latitudes. (suite à une fonte rapide du Groenland par exemple). Autre connerie, le trou de l’ozone n’est pas bouché (bien qu’il ait diminué d’importance) : il a qu’à aller en Nouvelle-Zélande et s’apercevra que les indices UV ne sont pas les mêmes qu’ici. Si on n’en parle pas, c’est moins lié à une arnaque scientifique qu’au mauvais boulot de documentariste de son style. C’était une mise au point. Merci.

C’est pas gagné… J’ai été (entre autres) en Nouvelle Zélande. Durant 4 mois et demi…

Les procès en sorcellerie existent toujours !