Explorez l’Atlantide en direct !

C’est du Jules Verne ! Le Dr. Robert Ballard, à bord du Nautilus, est en train d’explorer les fonds de la Méditerranée. Des plongées entre 4000 et 6000 m… Le navire océanographique bourré des dernières technologies embarque également une antenne satellite qui lui permet d’envoyer 24h sur 24 des données, si bien qu’on peut suivre pratiquement en direct l’expédition et ses trouvailles sous marines. Car il y a des trésors à trouver, et pas seulement scientifiques, n’en doutons pas.

Ballard, c’est l’homme qui a retrouvé le Titanic, le Bismarck, des épaves antiques en Mer Noire… L’expédition a débuté en Mer Noire en juillet, s’est poursuivie en Mer Egée et en Méditerranée pour finir en novembre au large d’Israël.

L’objectif de l’expédition est l’étude de la géologie et des écosystèmes marins du bassin méditerranéen, la recherche de formes de vie inconnue, l’étude de volcans sous marins autour des îles éoliennes, la cartographie des fonds à l’aide de sonars à balayage sophistiqués. Et ma foi, si on repère quelques épaves antiques en route…

Les Méditerranautes sont pourvus d’outils avancés dont 3 ROVs (véhicules télécommandés). L’Argus, l’Hercules et l’Echo sont conçus pour fonctionner à des profondeurs allant jusqu’à 6.000 mètres et transportent des caméras et une gamme d’instruments de collecte de données et d’échantillonnage.

Gibraltar… Comme c’est bizarre…

Côté faune, on a vu des congres sur l’escarpement Mazarron au large de l’Espagne, des crabes, des oursins, un gracieux encornet et même un requin !…

Le secteur actuellement exploré se trouve au Sud de l’Espagne à proximité du détroit de Gibraltar. Gibraltar… Comme c’est bizarre… Santorin, Alboran… Et si notre homme cherchait l’Atlantide ? Hein, comme ça, sans rien dire à personne ? Santorin a été suspecté d’être le volcan qui a englouti l’Atlantide de Platon… Mais, on pense aujourd’hui que la fameuse Atlantide serait un site néolithique englouti sur les hauts fonds d’Alboran. Devant les colonnes d’Hercule… Une théorie solide défendue par Jacques Collina Girard dont nous nous faisions l’écho à propos des plongées sur le Veyron à Marseille. Alors Bob ? L’orichalque, ce métal mythique, vous l’avez trouvé ou pas ? Bon, ça m’a tout de même permis de recycler une vielle illustration…

De l’Atlantide à l’Atalante, il n’y a qu’un tour d’hélice. Le bassin de l’Atalante est un « lac » de saumure hypersaline vieux de plus de 35 000 ans, situé à l’ouest de la Crète. Une petite Mer Morte à 3 500 m sous le niveau de la Méditerranée et profonde de 3000 m ! Comme ses compagnes Urania et Discovery, sa salinité est proche de la saturation (10 fois celle de la Méditerranée) et sans oxygène. On y trouve pourtant quand même de petites bestioles vivantes d’un demi millimètre, les loricifères… Ne me dites pas que Captain Nemo n’est pas allé y faire un tour ? Je ne trouve rien sur le site officiel… On ne nous dit rien !

Partager ce billet
  , , , , , , , , , ,


7 commentaires sur “Explorez l’Atlantide en direct !

  1. Excellent ! Une expédition que nous avions commencé à monter il y a quelques années avec Stéphane Peyron et Philippe Bohn et pour laquelle nous avions prévu d’utiliser les sous-marins Jules et Jim. Jusqu’à ce que France 2 en décide autrement… 🙁

  2. Bravo Francis, avec le Docteur Ballard, dont je conserve quelques cassettes avec tes fameux « carnets de plongée », vous êtes parmi les piliers de la lutte contre la pollution maritime. La Méditerranée est belle et riche, à tous points de vue, mais elle est fragile et menacée particulièrement dans certains pays où la protection de l’environnement n’est pas encore la priorité, tu le sais mieux que moi, je voulais juste profiter de ta large audience pour lancer un cri de détresse: des amis plongeurs signalent de nombreux mérous morts dans la région de Annaba, précisément à Ech Chat, plage située à l’est de la ville. Merci.

  3. Bien sur que l’Atlantide se trouve en Méditerranée
    Frédéric Dumas a découvert au large du Rouveau des plombs avec des signes en grec archaïque
    Il y avait aussi des tiges d’un métal qu’il a fait analyser et il en a déduit que c’était de l’Orichalque, le métal des Atlantes
    Il en parle dans son livres « 30 siècles sous la mer »
    Ensuite le Drasm m’a demandé de retrouver ce gisement disparu et j’ai retrouvé une tige de cet orichalque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *