Au temps des navires à vapeur

Voici le dernier opus du « chancre des épaves », j’ai nommé Jean Pierre Joncheray. A l’occasion de l’exposition intitulée Méditerranée mer cruelle, qui a lieu au musée de Saint-Raphaël tout l’été, est édité ce joli livre, qui dépasse l’esprit « catalogue » habituel. De format « carré » (21 x 23), 96 pages et 140 photos, tout couleur, cet ouvrage fera le bonheur du futur amateur d’épaves et de naufrages. Y sont décrits une quinzaine de classiques parmi les navires à vapeur naufragés sur les côtes de Provence, Corse, Ligurie. Ce n’est pas une encyclopédie, et les photographies sont en grande partie extraites des précédents ouvrages de l’auteur, mais c’est un petit manuel de lecture agréable, dont le but principal est de faire aimer ces bateaux du fond des mers à un public peu averti.

Prix de vente 15 euros, frais de timbre et enveloppe cartonnée 5 euros en plus. Commande et chèque au nom des Cahiers d’archéologie subaquatique, 1637 avenue Maréchal de Lattre de Tassigny, 83600 Fréjus.

Partager ce billet
  , , , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *